Festival des MAP : recherche un stagiaire

IMG_3818
La compagnie Le Fer à Coudre, organisateur du festival des murs à pêches en collaboration avec les associations recherche activement un/e stagiaire pour aider à la coordination du 16e Festival des Murs à Pêches, qui aura lieu les 13, 14 et 15 mai 2016. La durée du stage est d’environ 2 mois (entre le 14 mars et le 15 mai grosso modo).
La fiche de poste est icistagiaire fiche de poste festival MAP

Le 16e festival des Murs à Pêches les 13, 14 et 15 mai 2016 à Montreuil (93)

Le Festival des Murs à Pêches est un festival populaire mettant en exergue la richesse du tissu associatif et artistique et notamment montreuillois : il est animé par leurs rencontres et leurs échanges pour faire vivre au public un évènement intergénérationnel et pluridisciplinaire aux multiples découvertes.

Il milite par le biais de l’art pour la sauvegarde et la valorisation d’un site au paysage remarquable encore trop peu connu des habitants. En sillonnant à travers les parcelles s’entrelaçant en un labyrinthe, le public est invité à découvrir une programmation riche et de qualité. Nous avons l’envie de rassembler les montreuillois à travers ce festival, dans une démarche sensible et poétique propre à l’environnement des Murs à Pêches.

Aujourd’hui, une fois encore, nous invitons les associations montreuilloises, les artistes et les habitants à construire avec nous cette 16ième édition. A venir écouter, observer, essayer, ou encore s’étonner au sein d’un lieu considéré comme l’un des « poumons verts » de la Région Parisienne.

Au programme: théâtre, arts de la rue, mime, clown, déambulations, débat, projections, contes, lectures, performances, concerts, théâtre de l’invisible, Land’art, ateliers collectifs de fabrications diverses en matériaux naturels, scénographies d’espace, discosoupe, expositions, découvertes gustatives, ateliers artistiques itinérants…

Plus d’informations sur la fédération des Murs à Pêches : www.federationmursapeches.org

Plus d’informations sur l’univers artistique de la cie Fer à Coudre : www.feracoudre.com

Envoi des candidatures : federationmursapeches@gmail.com

Résultats Budget Participatif !

 

Nous remercions les votants et le dispositif Budget Participatif en vous annonçant que le projet le chantier-école de maintenance des Murs à Pêches a été retenu !

affiche plénière 9 février

Voici les projets retenus au sein du secteur Bel-Air/Grands Pêchers/Signac/Murs-à-pêches. 30 projets ont été soumis au vote et 7 projets sont élus :

  • 107 points • Permettre aux habitants et associations d’occuper des friches, y organiser des événements ou simplement accueillir du public. Coût : 44 000 €
  • 100 points • Rendre piétonne la rue des Hanots dans la portion comprise entre le carrefour des 7-Chemins et l’intersection avec la rue de la Fontaine-des-Hanots, avec deux fosses végétalisées. Coût : 15 000 €
  • 96 points • Créer un chantier-école de maintenance des murs à pêches et un espace public patrimonial dans les murs à pêches. Coût : 50 000 €
  • 84 points • Améliorer les conditions d’accueil dans le jardin partagé de l’association, dans le site classé des Murs-à-pêches, pour les enfants des centres de loisirs et des écoles de la Ville, mais aussi les habitants du quartier et les visiteurs en général.
    Coût : 47 500 €
  • 71 points • Installer des ruches avec des essaims de races différentes. Coût : 5 000 €
  • 67 points • Planter 6 arbres dans la rue de Romainville et élargir deux portions de trottoir aux intersections, ajouter 10 arceaux à vélo, 5 arceaux à moto en supprimant 8 places de stationnement. Coût : 116 820 €
  • 52 points • Déplacer le terrain des boulistes (la Boule lyonnaise) vers la devanture de la maison Marcel-Cachin. Le lieu actuel servira à accueillir un terrain multisports avec une structure pare-ballons et la réfection des clôtures diverses.
    Coût : 200 000 €

http://www.montreuil.fr/vie-citoyenne/le-budget-participatif/decouvrez-les-35-projets-selectionnes/

Concernant le projet de chantier-école de maintenance des murs, ce projet a été conçu et déposé collectivement, nous souhaitons qu’il soit géré indépendamment de l’association des murs à pêches et nous discuterons de sa gestion et de sa mise en place lors de la prochaine plénière du Conseil de Quartier le 9 février prochain, au centre Marcel Cachin, à 20h. Nous avons la volonté de partager ce projet avec d’autres associations.

 

! Bonne année 2016 !

Chers amis des Murs à pêches,
En ce début d’année nous formulons des vœux pour que tous les jours à venir vous soient doux, sereins et teintés de poésie et vous invitons à renouveler votre 
adhésion 2016 à l’association en envoyant votre bulletin accompagné de votre chèque de 10 euros à l’ordre de:  « Association Murs à pêches »
Adresse : Fiora BLANGY – 8, rue Voltaire – 93100 Montreuil

En vous remerciant par avance pour votre soutien, nous avons le plaisir de vous faire partager ce très joli poème d’Anna de Noailles. Fiora, Secrétaire association MAP

 

renoir a l orangerie

Tableau de Renoir, visible au Musée de l’Orangerie à Paris

Le verger

 

Dans le jardin, sucré d’œillets et d’aromates,
Lorsque l’aube a mouillé le serpolet touffu,
Et que les lourds frelons, suspendus aux tomates,
Chancellent, de rosée et de sève pourvus,

Je viendrai, sous l’azur et la brume flottante,
Ivre du temps vivace et du jour retrouvé,
Mon coeur se dressera comme le coq qui chante
Insatiablement vers le soleil levé.

L’air chaud sera laiteux sur toute la verdure,
Sur l’effort généreux et prudent des semis,
Sur la salade vive et le buis des bordures,
Sur la cosse qui gonfle et qui s’ouvre à demi ;

La terre labourée où mûrissent les graines
Ondulera, joyeuse et douce, à petits flots,
Heureuse de sentir dans sa chair souterraine
Le destin de la vigne et du froment enclos.

Des brugnons roussiront sur leurs feuilles, collées
Au mur où le soleil s’écrase chaudement ;
La lumière emplira les étroites allées
Sur qui l’ombre des fleurs est comme un vêtement.

Un goût d’éclosion et de choses juteuses
Montera de la courge humide et du melon,
Midi fera flamber l’herbe silencieuse,
Le jour sera tranquille, inépuisable et long.

Et la maison, avec sa toiture d’ardoises,
Laissant sa porte sombre et ses volets ouverts,
Respirera l’odeur des coings et des framboises
Éparse lourdement autour des buissons verts ;

Mon cœur, indifférent et doux, aura la pente
Du feuillage flexible et plat des haricots
Sur qui l’eau de la nuit se dépose et serpente
Et coule sans troubler son rêve et son repos.

Je serai libre enfin de crainte et d’amertume,
Lasse comme un jardin sur lequel il a plu,
Calme comme l’étang qui luit dans l’aube et fume,
Je ne souffrirai plus, je ne penserai plus,

Je ne saurai plus rien des choses de ce monde,
Des peines de ma vie et de ma nation,
J’écouterai chanter dans mon âme profonde
L’harmonieuse paix des germinations.

Je n’aurai pas d’orgueil, et je serai pareille,
Dans ma candeur nouvelle et ma simplicité,
A mon frère le pampre et ma sœur la groseille
Qui sont la jouissance aimable de l’été,

Je serai si sensible et si jointe à la terre
Que je pourrai penser avoir connu la mort,
Et me mêler, vivante, au reposant mystère
Qui nourrit et fleurit les plantes par les corps.

Et ce sera très bon et très juste de croire
Que mes yeux ondoyants sont à ce lin pareils,
Et que mon cœur, ardent et lourd, est cette poire
Qui mûrit doucement sa pelure au soleil…

Anna de NOAILLES   (1876-1933)

Compte rendu de la Plénière

Ci joins Le compte rendu de La Plénière du conseil de quartier Paul Signac/ Murs à Pêches  du 3 novembre 2015.

1/ Des écrivains publics pour le quartier

Deux habitants du quartier : Sébastien Plane et Sophie Bernhardt, informent du démarrage en octobre d’une permanence d’écrivains publics pour le quartier, le seul de la Ville a en être dépourvu. Cette action repose sur l’initiative d’habitants bénévoles. Ils appellent toute personne volontaire à les rejoindre, afin d’élargir les temps de permanence. L’objectif est d’assurer 4 permanences mensuelles de deux heures chacune. Les personnes intéressées sont invitées à se rapprocher du Conseil de Quartier ou de l’antenne.

2/ Naissance d’une nouvelle association

Abdel Kader Guerroudj salue la présence de nombreux habitants et mentionne la création prochaine de deux nouvelles associations dans le quartier qui interviennent sur la cadre de vie et la cohésion sociale. Deux habitants s’expriment sur cette création : Said Domrane et Luigi BRION partent du constat qu’il n’y a pas d’associations de proximité qui interviennent en direction des jeunes habitants dans ce secteur. De plus, aucun équipement sportif de proximité n’est accessible à ce public. Ils ont donc décidé conjointement de créer une association « Nouvelle France ».

3/ L’avenir des murs à pêches

Le collectif formé des habitants, des associations actives au sein des murs à pêches et de plusieurs conseils de quartier, a formulé un certain nombre d’attentes fortes qui ont fait l’objet de plusieurs courriers adressés à la Mairie, co-signés par l’ensemble de ces acteurs. L’arpentage du Maire réalisé en décembre 2014 s’est appuyé sur les problèmes listés, des améliorations ont pu être constatées sur la sécurité et la propreté. Chaque conseil de quartier est l’occasion de faire le point sur la résolution dans le temps des problèmes relevés.

Ces interventions marquent un certain retour de l’existence de ce secteur dans l’action publique. Au-delà de ces interventions ponctuelles, il est impératif que la Ville s’engage sur un projet à part entière visant la préservation du patrimoine unique et historique en partie classé, la restauration de ce qui doit et peut l’être, la sauvegarde de l’ensemble, la mise en place d’un cadre juridique qui permette l’engagement conjoint de l’ensemble des institutions et organismes susceptibles d’être concernés et d’apporter un engagement financier, la prise en compte des habitants du site, sachant que si la Mairie est globalement propriétaire du tiers des parcelles, les deux-tiers restant sont également répartis entre le Département et les particuliers. Les associations agissant au sein des murs à pêches dans l’optique de valoriser et protéger ce patrimoine ont exprimé leur désir de poursuivre leurs actions mais pour autant, elles insistent pour que la colonne vertébrale qui sous-tend le projet reste du ressort de la municipalité.

Les réponses formulées par G. Le Chequer et J.C. Nègre sont dans le compte rendu détaillé ici : Compte-rendu Plénière 3.11.15


 

 

Coup de Pouce au Lez’Arts dans les Murs

L’association Lez’Arts dans les Murs cherche actuellement des bénévoles pour son projet l’Ecole Buissonnièreun projet d’accompagnement à la scolarité pour des enfants du territoire Bel-Air-Grands-Pêchers-Murs à Pêches.

lezarts dans les murs 3

Il tente de répondre aux très grands besoins recensés par les Lez’Arts depuis de nombreuses années, par leur partenaires éducatifs et socio-éducatifs, par les parents et par les enfants eux-mêmes, en matière d’aide aux devoirs et de soutien aux activités scolaires et éducatives, dans un quartier défavorisé.

Il consiste en l’organisation de séances d’aide aux devoirs par des bénévoles de l’Association dans un lieu adapté, et en la mise en oeuvre d’activités culturelles, d’échanges et de découvertes, notamment autour du jardin et de la nature en ville, des pratiques artistiques (musique, danse, théâtre,…) dans les parcelles des Lez’Arts dans les Murs, situées au 69, rue Pierre de Montreuil.

Les séances d’accompagnement à la scolarité se déroulent actuellement les lundis et jeudis de 15H45 à 18H avec un groupe d’enfants de primaire.

Contact  Adèle : 06.80.59.33.75 ou lezartsdslesmurs@yahoo.fr

 

 

 

Et pour ceux qui aiment jardiner et/ou bricoler, Lez’Arts dans les Murs a commencé son « Chantier et Aménagement » : tous les samedis après-midi, Philippe jardinier de l’association coordonne les activités. Les tâches sont indiquées an amont sur le site de l’association et ces chantiers sont ouverts à tous. Si cela vous intéresse ponctuellement, régulièrement rendez-vous ici pour une prise d’information :                             http://www.lezartsdanslesmurs.org/event/chantiers-amenagements-2/

 

Article sur l’horticulture

 

6a00e0099229e8883301b8d18575c3970c

Voici un lien avec un article (en anglais) très intéressant et documenté sur l’horticulture et la protection des arbres fruitiers le long des murs.  Exemples à la clé à divers endroits.

http://www.lowtechmagazine.com/2015/12/fruit-walls-urban-farming.html

Merci à nos lecteurs de nous avoir relayé cette information et bonne lecture !

Publication du 18ème

Grimod de la Reynière, l’inventeur de la gastronomie, Florilège de ses principales œuvres présenté par le docteur Jean Vitaux.

« Le village de Montreuil, près de Paris, est en possession de nous envoyer les meilleures pêches qui se mangent en France, et probablement en Europe. L’industrie de ses habitants s’est tournée presque exclusivement vers ce genre de culture, et l’a porté à sa dernière perfection. La mignonne est la première pêche qui parait à Paris, ordinairement vers la fin de juillet, mais celle connue sous le nom de téton de Vénus, qui mûrit vers la fin d’août, est regardée à bon droit comme la meilleure » écrit en 1805

Ensuite, Grimod fait une comparaison de la pêche et de la femme, on voit qu’on a changé d’époque…

250px-Flameprince_peaches

« En considérant avec attention un de ces fruits de la plus grosse espèce, on reconnaît aisément dans ses formes arrondies, celles qui plaisent le plus à un œil amoureux. Sa peau est douce et vermeille, veloutée, diaprée de mille couleurs dont toutes les nuances ont fondues avec une harmonie que l’art ne serait imiter, est le portrait d’un teint, tel qu’il sort à quinze ans des mains de la Nature. Sa pulpe fraîche, blanche et ferme quoique juteuse, nous rappelle ces carnations si séduisantes et si belles, ces chairs que recouvre une peau douce et transparente, qui double le pris des appas même qu’elle semble voiler et qui sont un charme des plus attrayants de la jeunesse unie à la beauté.

Ce serait sans doute un admirable secret que de savoir fixer, comme on a trouvé le moyen de fixer le pastel, la fraîcheur du teint des femmes  »

Si Grimod  voit dans la pêche, la même fraîcheur et charme des jeunes femmes, il me plait de lui répondre que la femme d’aujourd’hui est aussi bien plus qu’un joli objet d’art qui sent bon et fort heureusement !

 



Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 167 autres abonnés