Fêtons et exigeons

Vendredi 27 mai, le maire Patrice Bessac inaugure les chantiers réalisés par les maçons du patrimoine, voir ici le courrier explicatif des élus.

murs 25mai16
Ne boudons pas notre plaisir, ces chantiers font suite, notamment à l’édito du festival de l’année dernière, qui dénonçait l’absence totale de politique d’entretien de notre patrimoine.
Notre association n’a pas l’habitude de donner de satisfecit.
Mais, nous devons reconnaître une nouvelle méthode faite d’un soutien des élus à un profond travail de terrain par les fonctionnaires de la ville en relation avec les acteurs locaux.
Ce satisfecit dépendra de la suite, car il faut maintenir cet effort de qualité, dans les travaux, par des campagnes successives et dans la sauvegarde complète du site. Cette première campagne ne représente que quelques milliers d’euros et nous exigeons qu’une politique forte et soutenue soit conduite pour les murs à pêches.

Nous répondrons de bon cœur à l’invitation du maire Patrice Bessac et des élus.

Venez vous rendre compte du travail réalisé en peu de temps et un coût fort raisonnable.

Point de rendez-vous municipalité : 18h Impasse Gobetue ou 19h A la girandole théâtre de verdure 65 rue Pierre de Montreuil

Pascal Mage

Hommage Geneviève Pouplier

Geneviève Pouplier était horticultrice, descendante de la famille Vitry, elle vient de décédée. Elle fut très attachée aux murs à pêches, pendant longtemps elle vendait au marché d’Aligre ses dahlias et ses lilas qu’elle cultivait fort bien.

C’était une femme au fort caractère qui s’était prononcée favorablement au classement des murs à pêches et qui était pour la sauvegarde de ses jardins en souvenir de sa mère.

Aujourd’hui grâce au Sens de l’Humus, l’activité de culture des dahlias est maintenue et les parcelles sauvegardées, fort heureusement.

http://www.ina.fr/video/PAC9707171281

Cliquez sur le lien pour voir et entendre Mlle Pouplier dans les murs à pêches, à 1min15

IMGP2939

Dahlias au Sens de l’Humus, novembre 2015

Lettre du Conseil de Quartier

Ci-joins la lettre à laquelle nous souscrivons et désirant connaître notamment la continuité  des chantiers de maintenance du patrimoine.

IMG_4978

Montreuil, le 24 avril 2016

A Gaylord LE CHEQUER et Jean-Charles NEGRE

Bonjour,

Nous revenons vers vous pour faire le point sur la situation du dossier « murs à pêches ».

Les travaux de maintenance des murs sont en cours, nous sommes satisfaits de leur déroulement.  Il s’agit de la première tranche  annuelle « 2015 » consacrée au traitement de sites présentant des risques pour la  sécurité publique, sachant que les engagements municipaux qui ont été annoncés pour l’exercice 2016 sont de 200.000 euros.

Nous vous remercions de nous faire connaître le planning retenu pour l’identification et le traitement des autres désordres, puisque toute politique sur les murs à pêches passe par la sauvegarde de son paysage spécifique.

Nous vous remercions également de nous faire connaître le calendrier de l’ouverture de la Maison du projet des murs à pêches, annoncée pour ce Printemps,  dans laquelle les partenaires associatifs du quartier et les habitants voient un encouragement et un symbole de l’engagement de la Ville pour l’avenir du site. Elle favorisera les projets partagés qui ont d’ores et déjà commencé à donner lieu à des temps de réflexion entre partenaires.

Aujourd’hui à l’agenda de notre Ville, le PLU va être le cadre et l’outil déterminants pour l’avenir du site. Nous nous inscrivons pleinement dans le processus participatif proposé par la Ville, et en tant qu’habitants et partenaires associatifs vigilants et concernés, nous engageons également un travail approfondi sur le sujet, au sein de nos instances de réflexion (groupes de travail, conseil de quartier …).  Des propositions vous seront faites concernant les zonages et la réglementation des murs à pêches.

A cet égard, nous sommes désolés du traitement récemment subi par la parcelle municipale donnant sur la rue Pierre de Montreuil (BZ  213 BZ 219) alors que nous partagions la nécessité de la préserver – murs et parcellaires donnant sur le fronton des rues extérieures. En effet, cette parcelle  a toute sa place dans le site des maps puisqu’elle offre un accès et une lisibilité depuis la rue Pierre de Montreuil.

L’un des projets participatifs retenu par les habitants porte sur un chantier de maintenance et d’aménagement de jardins publics au sein des murs à pêches. Bien entendu nous sommes partants pour le co-conduire avec l’ensemble des parties prenantes de ce projet.

L’agenda de la révision des conventions de mise à disposition des parcelles ainsi que leur contenu constitue l’un des sujets prégnants sur le site des maps. Nous vous saurions gré de nous faire connaître l’état d’avancement de cette question.

Lors de votre dernier courrier du 26 janvier, complété par un courriel du 2 février, vous nous avez indiqué que la Ville réfléchissait à l’organisation et la forme juridique les plus adaptées pour une gestion globale du site, qui permette que des concours financiers viennent abonder les capacités de la Ville. Nous sommes inquiets de votre silence sur ce point, dans une période où les budgets se resserrent de tous les côtés et où il est important que la Ville puisse reprendre l’initiative sur le foncier du site (vis à vis de l’Etat, du Département ..) afin de protéger le patrimoine historique, culturel et social que constituent les maps,  et qu’une structure fidèle aux valeurs qui nous rassemblent, capable de s’adjoindre des financements notamment privés, soit en capacité de porter un projet fédérateur des énergies.

Dans votre dernier courrier vous nous aviez également informés de la rencontre prévue au mois de mars avec le Ministère de la Culture, sur l’aspect patrimonial des maps. Nous restons dans l’attente des perspectives qui ont pu se dégager à l’issue de cette rencontre.

Vous remerciant par avance de vos réponses qui seront communiquées à nos partenaires et aux habitants lors du prochain Conseil de Quartier, nous vous adressons nos très cordiales salutations.

Le Collectif d’animation du Conseil de Quartier SIGNAC-Murs à pêches –

Bétonnage en règle à Romainville

Romainville connaît une densification accélérée où les intérêts des promoteurs priment sur ceux des citoyens, du patrimoine naturel et bâti existant, et d’un développement durable de la ville, sans réelle évaluation et prise en compte des risques liés à la nature argileuse ou à la pollution des terrains.

Plusieurs villes du 93, voir de la première couronne, sont également dans la même situation. Romainville, Drancy et Bobigny se mobilisent.

L’objectif des associations signataires est de recueillir un maximum de soutiens et à terme d’exiger un urbanisme de qualité et concerté sur notre territoire.

Pour en savoir plus et pour signer, c’est ici :

https://www.change.org/p/per-stop-au-b%C3%A9tonnage-%C3%A0-romainville-pour-un-projet-urbain-de-qualit%C3%A9?recruiter=87326642&utm_source=share_petition&utm_medium=email&utm_campaign=share_email_responsive

Ci-après quelques images « état des lieux »
romainville-0031bdsans titre-0003bd

A quoi sert Natura 2000? A rien!

Le département avec l’accord de la municipalité a le projet de construire un collège sur une zone Natura 2000, (extension du Parc des Guilands à Montreuil). Nous assistons ces dernières années à un bétonnage de plus en plus marqué des banlieues proches de Paris comme Montreuil. La pétition jointe explique que le besoin de ce collège n’est pas démontré, même si les pétitionnaires ne sont pas contre la construction d’un collège. Ils sont surtout pour la préservation d’un espace naturel, récréatif, et convivial, important pour le quartier qui permet les rencontres intergénérationnelles, des rencontres entre les jeunes et les plus âgés autour de la pétanque, des soirées conviviales et un terrain de foot pour les ados.

Pétition : https://www.change.org/p/la-mairie-de-montreuil-93100-le-maintien-et-le-d%C3%A9veloppement-d-une-zone-natura-2000
Merci de signer et de faire signer cette pétition, ainsi que de relayer cette pétition à vos contacts ; le temps  est compté pour nous opposer à cette décision absurde et injuste.

natura 2000

PÉTITION des riverains de 138 bd de chanzy, à Montreuil :
Nous (habitants de Montreuil et des environs, utilisateurs et riverains du stade André Blain et de la zone « Natura 2000 ») nous opposons à la destruction de la zone classée « Natura 2000 » pour y construire un collège.

Nous dénonçons :
– les conditions dans lesquelles s’est déroulée l’enquête publique : non-concertation préalable élargie, absence de publicité visible, non-information des habitants (ni par le journal local, ni par le site de la Mairie) ;
– la médiocrité, les nombreuses inexactitudes et omissions du dossier d’enquête publique, ainsi que du rapport d’enquête publique ;
– l’abandon de fait du projet et de la promesse de faire de ce lieu une coulée verte avec aires de jeux, qui relierait le Parc des Guilands au square Denise Buisson…

Les souhaits des citoyens
Conserver et développer cet emplacement qui est une zone unique de respiration et de loisirs, pour les nombreuses personnes de tous âges qui y viennent pour se rencontrer, partager, jouer aux boules, au foot, et autres activités.

Préserver et aménager cet espace ouvert du quartier qui permet de nombreux échanges, favorisant le bien-vivre ensemble, les mélanges culturels et intergénérationnels.

Pour information : « France Nature Environnement Ile de France » et « EELV de Bagnolet » sont contre la destruction de la zone « Natura 2000 », mais pas la majorité municipale de Montreuil constituée en partie de membres locaux d’EELV…

À propos de la nécessité d’un nouveau collège…
Nous sommes favorables à la construction d’un collège, mais nous contestons le choix de son emplacement. D’autant que d’autres alternatives sont possibles, notamment la ZAC Fraternité ou de nombreuses friches disponibles entre le Bas-Montreuil et Bagnolet.

Cependant, une interrogation perdure : alors qu’aucune donnée brute n’a été fournie qui aurait permis de connaître les besoins ; le Département affirme que 259 places (sans ce futur collège) seront encore disponibles sur Montreuil en 2022 ; alors où est le besoin ?

Pire (information également absente du dossier d’enquête), sa réalisation sera financée par un « partenariat public/privé ». Ce mode de financement est régulièrement dénoncé par des sénateurs, des députés et la Cour des comptes comme celui ayant produit le plus de dérives et de surcoûts budgétaires pour l’État et les collectivités qui y ont fait appel (pour information : cet article du Monde).
Nous dénonçons ce choix de financement de la Ville de Montreuil et du Département qui démontre le peu de cas qu’ils font de l’utilisation de l’argent public, et qui invalide les raisons soi-disant économiques qui ont dicté le choix de ce terrain.

 

Le chantier de sauvegarde continue.

murs 2

Bienvenue au nouveau Mur !
Son ancêtre s’étant partiellement effondré, il convenait de donner à ce mur une nouvelle jeunesse. C’est désormais chose faite. Dans le cadre d’un chantier de maintenance initié par la mairie, les maçons, aidés de quelques jardiniers enthousiastes et autres amoureux des Murs à pêches, sont venus à bout d’un épais lierre et d’un haut tas de terre… qui cachait en vérité un trésor : une montagne de silex et de plâtras. C’est ceux-là même qui ont servi à appareiller ce parement de 6 mètres linéaires, désormais couvert d’un glacis de plâtre. Longue vie aux murs et merci aux travailleurs !
murs
Le nouveau mur

Programme du festival

ProgrammeFestMursAPeches2016Recto

ProgrammeFestMursAPeches2016Verso

Vous pouvez imprimer les 2 pages du programme en faisant un « clique de droite » puis choisir « Afficher l’image » et enfin appuyer en même temps sur les touches « Ctrl » et « P », et ceci sur les deux pages.

Ou ci-dessous en PDF

2016ProgrammeA4

 

Montage du chapiteau de Fer à Coudre, samedi 30 avril.

20160430_152210_resized_120160504_195221_resized

Visite avec les bénévoles, mercredi 3 mai, photo prise par Sami Hamadouche



Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 212 autres abonnés