L’art de la résilience aux Murs à pêches

Vous connaissez le mot de résilience ? C’est savant. Le psychologue Boris Cyrulnik a rendu le mot célèbre en France. En gros, il s’agit de la capacité des humains à surmonter des traumatismes très profonds. Cyrulnik a forgé ce concept à partir d’observations faites, entre autres, sur des enfants dans les orphelinats roumains ou paumés dans les rues de Bolivie.

En Angleterre, le mot a pris un sens différent. On y parle de résilience locale, sous la forme d’initiatives de transition. Des quartiers, des petites villes s’engagent sans financement, sans appui au démarrage de la municipalité. Face à l’évidence du besoin de changement, les choses commencent à changer.

Les deux évidences les plus fortes concernent le changement climatique et le pic pétrolier. Pourquoi ? Mais parce que :

• Le changement climatique et le pic pétrolier nécessitent d’agir de façon urgente.

• Vivre en consommant moins d’énergie est inévitable et il est préférable de s’y préparer plutôt que de se laisser prendre au dépourvu.

• Les sociétés industrialisées ont perdu la résilience nécessaire pour affronter les chocs énergétiques.

• Nous devons agir ensemble, et nous devons le faire dès maintenant.

• Le modèle d’économie et de consommation qui accompagne la mondialisation, à savoir une croissance infinie dans un monde fini, est physiquement impossible.

• Nous avons développé des trésors d’ingéniosité et d’intelligence dans la course à l’énergie durant les 150 dernières années. Il n’y a aucune raison pour que nous ne soyons pas capables d’en faire autant, et même davantage, dans la descente énergétique qui nous attend après le pic.

• Si nous nous préparons suffisamment tôt, en libérant nos forces de création et de coopération, nous pourrons avoir un futur plus enrichissant, épanouissant, convivial et accueillant que ce que nous offrent nos styles de vie actuels.

Les initiatives de transition sont des initiatives locales qui s’inventent au fur et à mesure de façon collective. Elles privilégient la valorisation des compétences locales des gens qui participent, elles se construisent sur ce qu’on sait faire et inventer, et non pas sur la culpabilité. Elles proposent des outils créatifs, inventifs, drôles. Elles mènent à des résultats concrets. Elles ne nécessitent pas de financement préalable.

Démarrer une initiative de transition sur Montreuil, pourquoi pas ? Et les murs à pêches sont un lieu et un point de départ fabuleux. Témoin du développement de « trésors d’ingéniosité et d’intelligence », ce lieu appelle à une remobilisation créative, coopérative, enrichissante, épanouissante, conviviale, accueillante.

Les murs à pêches font appel à notre résilience, en l’occurrence la capacité à faire de l’adversité un atout pour rebondir. Il s’agirait donc de résilience collective et non pas individuelle.

Quelques propositions pour aller vers la résilience aux Murs à pêche :

Malgré la pression foncière, en faire un espace libre, laisser vivre la friche, accueillir un lieu qui résiste à la ville.
Malgré la disparition quasi-totale d’horticulteurs sur le site depuis des décennies, en faire un lieu de production viable.
Malgré les murs, inventer une ouverture vers tous les habitants de Montreuil, et d’ailleurs.
Malgré le mythe de la propriété privée, créer des jardins collectifs, associatifs, familiaux, sociaux…

Laura Winn (à suivre)

(ici, un site en anglais)

Publicités

1 Response to “L’art de la résilience aux Murs à pêches”


  1. 1 WhilelM 19 janvier 2009 à 16 h 04 min

    Excellent !

    Je suis très content de lire un message sur le sujet, qui plus est relativement au site des murs à pêches.

    Il existe déjà quelques personnes qui se sont retrouvées sur cette thématique et qui ont commencé le travail sous le nom « Objectif résilience ».

    Vous pourrez lire des traductions des textes anglais sur leur site ainsi que différentes sources bibliographiques et documentaires.
    http://objectif-resilience.permaculture.ch/


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s





%d blogueurs aiment cette page :