Archive pour février 2014

Taille du pêcher ce dimanche 23 février

Journée de formation ce dimanche 23 février  de 14h30 à  17h, avec notre ami Raymond Demurget. Le verger se trouve au fond de l’impasse Gobetue.

3 mars 2013 map 013

Vous pourriez également acheter des scions de pêchers de  notre pépinière  « L’ AMSDEM » variété précoce et « la Téton de Venus » variété tardive, ainsi que des scions de cerisier. Le coût des scions est de 20 euros.

A dimanche.

Petit rappel technique sur  les rameaux et bourgeons des arbres fruitiers, http://www.gerbeaud.com/jardin/fiches/rameaux-bourgeons-fruitiers,1137.html?utm_campaign=ML234&utm_medium=email&utm_source=dl

Publicités

Projet « Réalimenter-Masséna »

 Notre secrétaire générale nous informe d’un projet qui lui semble pertinent ! Bonne découverte!

01-BLV-MASSENA-TOUR-+-GARE

 

« Un projet comme on les aime. Un projet qui ne tient pas à grand chose, à l’essentiel : de fragiles rencontres humaines qui amènent soudain un collectif à faire l’impossible plutôt qu’un banal possible. Un projet dédié à l’alimentation du sol au plafond, c’est ce qui nous a réuni autour d’une fée qui en plus d’une année de travail n’a jamais prononcé le mot « infaisable ». Lina Gotmeh et sa fantastique équipe ont ouvert les vannes de la créativité et nous nous sommes tous engouffrés dans ce projet en y mettant l’essentiel de nos vies professionnelles. Et nous ne sommes pas peu fiers non plus d’avoir attiré autour du bébé les meilleurs dans leur catégorie, tous convaincus que l’alimentation est un enjeux essentiel pour l’avenir : AgroParisTechLa Ruche qui dit OuiSous Les Fraises et la Galerie Magda Danysz ainsi que l’association de quartier NQ13Engie IneoBollinger Grohmann et Élan Environnement.

Réalimenter Masséna sera donc pour tous ces opérateurs, un lieu unique d’échanges et de débats. Cela sera aussi une base avancée des recherches en cours où l’on présentera au public les expériences les plus innovantes de ses exploitants. Conçu sur le mode de l’économie circulaire et collaborative, ce sera aussi, plus simplement, un lieu unique de vie et de partage, un lieu d’art et de culture. Son programme permettra, dans un environnement à la fois fertile et poétique, d’apporter une pratique concrète à l’écologie urbaine mais aussi d’explorer au quotidien le cycle complet de l’alimentation.

l’agriculture urbaine où l’on sème, recherche, innove, progresse
les ateliers pédagogiques où l’on récolte, transmet, partage, recycle
la cantine interactive où l’on cuisine, informe, conserve, transforme
le marché et la Ruche lab, où l’on échange, développe, dissémine
la Galerie Street Art où l’on s’engage, expose, questionne
la black box où l’on débat, diffuse, se divertit
les résidences chefs, artistes, chercheurs, habitants, où l’on découvre, habite, entretient


Foisonnant et généreux, Réalimenter Masséna invente un nouvel art de vivre, humain et durable « 

Découvrir le projet : www.realimentermassena.com

 

 

Soutenons le jardin du « Pouce Vert » !

Une adhérente jardinière nous informe de la fermeture du jardin partagé du « Pouce Verts », au Pré St Gervais.

« La mairie avait concédé une friche urbaine à l’association du »Pouce Vert » pour en faire un jardin partagé, elle vient de décider à présent, de fermer le jardin en mars prochain.
Le projet est de construire un bâtiment d’habitations et de commerces. Le jardin sera : au mieux fermé pour 2 ans (que fait-on des végétaux et de la biodiversité existante ?) et considérablement réduit, ou au pire détruit par les bulldozers !
Depuis 8 ans de nombreux bénévoles se sont activés pour faire naître ce jardin et l’entretenir. 600 scolaires y passent chaque année. L’association organise par ailleurs des journées Portes ouvertes, des animations pour le public. Ils récupèrent les épluchures de tous pour un compost ainsi que les sapins de Noël qui sont recyclés. Enfin le jardin est devenu l’habitat de toute une faune : oiseaux, insectes (un hôtel à insectes a été construit), batraciens (plan d’eau)… 2 ans de fermeture signifie la fin de ce projet qui faisait le plaisir de tous et qui constitue un rare poumon vert dans la commune. »
pouce vert

Pour aider le jardin partagé du « Pouce Vert », vous pouvez la pétition ci-joins et n’hésitez pas à la faire circuler ! Leur objectif est d’atteindre 1 000 signatures, ils ont besoin de soutien

Pour finir un peu de musique pour les amoureux du jardin :