Archives de février 2015

Appel à projet 2015

Venez vivre pleinement la Quinzième édition du Festival des Murs à Pêches! La Fédération des Murs à Pêches recherche des bénévoles pour participer à l’organisation et à la créativité du Festival qui se déroulera du 22 au 24 mai 2015. Evènement annuel et gratuit, le Festival accueille plus de deux mille visiteurs durant 3 jours dans cet environnement unique et poétique des murs à pêches de Montreuil. Drôlerie, partage et émerveillement sont à l’honneur avec un programme qui rassemble : théâtre, arts de la rue, clowns, déambulations, débats, projections, contes, lectures, performances, concerts, Land’Art avec des expériences sensibles : ateliers de fabrication, scénographies d’espace, discosoupe, expositions, découvertes gustatives … Vous êtes artiste, photographe, amateur de cuisine et de relations humaines simples et chaleureuses, n’hésitez pas à rejoindre notre équipe de bénévoles, venez intégrer la programmation, venez prendre part à l’accueil du public et au bon déroulement de ce festival populaire en contactant la Fédération des Murs à Pêches : federationmursapeches@gmail.com

Plus d’informations sur le site du festival federationmursapeches.org

Et pour se faire plaisir, un petit rappel en image du festival de l’année dernière : IMG_3647 IMG_3846 IMG_3818 IMG_1441

Comment tailler vos pêchers ?

La théorie et la pratique vous seront délivrés ce dimanche par Raymond et Barbara au fond de l’impasse Gobétue. Venez apprendre ou vous perfectionner à partir de 14h00.

Rendez vous dimanche 5 mars 2017 au fond de l’impasse Gobétue a 14h00!

IMG_5458

Garage de tramways

Jeudi dernier, le 19 février 2015, notre recours judiciaire contre l’arrêté interpréfectoral concernant le prolongement du tramway T1 est passé en justice. Il portait sur la localisation problématique du site de maintenance et de remisage, qui sera notamment situé sur des parcelles des murs à pêches.

Lors de l’enquête publique en 2013, nous avions soumis des documents, concernant l’étude d’impact, le niveau de la plateforme du site de maintenance, et des solutions alternatives, et avions déclarés être défavorables au projet d’implantation du site de maintenance à Montreuil. Le préfet, le département et la RATP ont répondu par la négative à nos interrogations. Puis en 2014, nous avions lancé le recours, qui contestait l’utilité publique du prolongement, du fait de l’emplacement de la remise, et proposait l’ouverture d’une concertation pour trouver un emplacement plus approprié.

3 mars 2013 map 009

Jean Kuypers (au centre en rouge), inspecteur des sites à la retraite, qui était notre représentant lors de l’audience de jeudi a souligné le manque de transparence peu légal de la RATP envers le public, et l’abandon prématuré des solutions alternatives à l’implantation du site aussi sur de belles parcelles . Malheureusement, au fil de l’audience, le rapporteur a rejeté nos arguments. Nous craignons que notre recours ne puisse aboutir.

La pétition Sens de l’Humus

Cependant, la mobilisation s’amplifie, grâce à la pétition à l’initiative de Sens de l’Humus « Sauvegardons ce qui reste des Murs à Pêches ! NON au garage du Tram, OUI aux transports en commun ! ». Elle compte déjà plus de 2500 signatures, et nous vous invitons à rejoindre et à faire vivre le mouvement en cliquant ICI. Nous pouvons encore agir pour sauvegarder notre site, donc signez !

Z.A

Solde des errements de l’ancienne mandature !

Le 22 janvier dernier a été rendu l’arrêt de la cour administrative d’appel de Versailles, donnant acte du désistement de la requête de la commune de Montreuil. Cette requête (qui attaquait la décision du tribunal administratif de Montreuil d’annuler le Plan Local d’Urbanisme de Montreuil) faisait suite au recours déposé par notre association du fait de l’urbanisation prévue au cœur même des murs à Pêches. L’arrêt de la cour de Versailles condamne de plus la commune à verser mille euros à MAP.

actuel - parcelle association - en hiver Zoé

Il nous faut écrire un nouveau Plan Local d’Urbanisme, protégeant mieux les murs à pêches. Et c’est ce à quoi s’est engagé la nouvelle municipalité, dans ses promesses de campagne, suite à son élection, et plus récemment avec le billet notable de Gaylord Le Chequer, maire adjoint délégué à l’aménagement durable, à l’urbanisme, aux grands projets et aux espaces publics. Il y réitère le désir de protection des murs à pêches, et d’ambition pour ce patrimoine, et prône le dialogue citoyen. Peut-être serons nous prochainement inclus dans cette volonté de dialogue ? Malgré nos sollicitations, nous attendons toujours un rendez vous pour étudier la question avec Mr Le Chéquer, à qui nous avons quelques propositions à soumettre.

Dès lors, peut on voir dans ce désistement un début réel de respect des engagements municipaux ?

Z.A