Archive pour octobre 2015

Conseil de quartier : assemblée plénière le 3 novembre

Le conseil de quartier Paul Signac, et les associations dont Murs à pêches ont envoyé une Lettre (lire en cliquant) à l’Adjoint au maire Mr LE CHEQUER, adjoint à l’aménagement durable, à l’urbanisme, en septembre 2015. Nous leur faisions part qu’il est vital qu’un projet global se structure témoignant de la vision de la ville pour ce territoire.

IMGP2930

Suite à ce courrier, Gaylord LE CHEQUER accompagné par Jean-Charles NEGRE, à qui une délégation spéciale sur les MAP qui lui a été confiée par le Maire était présent lors d’une réunion réunion le 2 octobre dernier (lire en cliquant) avec les conseils de quartier et les associations.

Il viendra rencontrer le Conseil de Quartier le 3 novembre prochain pour s’exprimer sur le sujet lors d’une assemblée plénière qui se tiendra à 20h, au centre Marcel Cachin, rue Claude Bernard.

N’hésitez à venir à l’assemblée et à prendre connaissance des documents, ils sont fort intéressants.

Publicités

Vidéo des Murs à pêches par les Euménides

Pendant la dernière édition du festival, Jérôme Loisy pour Les Euménides a réalisé une vidéo sur les murs à pêches, questionnant le lieu et ses démarches militantes. Avec les interventions de Pascal Mage (président de “l’association des Murs à Pêches”), de Péter Zalay (membre de l’association “Le sens de l’humus”), de Claire (membre du S.E.L. – Système d’Echange Local), de Patrick (membre de “l’association des Murs à Pêches”), de Laurent Adrien (Photographe).

 http://www.youtube.com/watch?v=9DwAxPm9ols&feature=youtu.be

61446c89-6d42-4197-9268-d7cecdc43ebf

Les Euménides sont une association qui produit des événements dont l’ambition est une forme d’éducation populaire, par la confrontation des expériences et des communautés de pensée. Les événements sont participatifs car ils tentent de rompre avec les hiérarchies habituelles spectateurs/artistes, professeurs/élèves, experts/amateurs.

L’association a développé une revue d’écologie des arts : « Phuzine » dirigée par une équipe de recherche-action participative, constituée de spectateurs, acteurs, clients, intervenants de leurs événements et de leur atelier de design. La question principale de cette équipe est le travail collectif et la recherche d’un “œuvrer collectif épanouissant”. Ses rassemblements de prédilection sont les Rendez-vous d’écologie des arts.

La revue prend la forme de leur site web ici : http://www.leseumenides.org

 

Noisy-Le-Sec se propose pour accueillir le garage à tramway

Le maire de Noisy-Le-Sec vient de nous informer de la délibération du conseil municipal : la ville de Noisy-Le-Sec est prête à accueillir le garage à tramway (SMR) sur son territoire, plutôt que sur le site des Murs à Pêches. La parcelle des Murs à Pêches en serait ainsi préservé, affaire à suivre.

Ci dessous la lettre du maire

SCAN0145



Ateliers de tissage et tressage sauvage aux murs à pêches pendant les vacances

Tressage-tissage-flyer

Roulez jeunesse !

Deux jeunes urbanistes rennais se sont lancés dans un tour de France à vélo pour aller à la rencontre d’initiatives sur le thème de l’urbanisme autogéré. Depuis avril, ils parcourent différents territoires et villes (Île de France, Limousin, Normandie) et tentent de découvrir et de comprendre des initiatives.

départ-limoges

C’est ainsi qu’ils nous ont rendu visite aux murs à pêches en septembre dernier. Ils ont très bien saisis les enjeux et l’histoire du lieu. Ici leur article : https://espascespossibles.org/2015/09/03/les-murs-a-peches-de-montreuil-un-patrimoine-unique-gere-anime-et-defendu-par-des-habitants/

 » Si “ les murs murant Paris rendent Paris murmurant” comme disait Victor Hugo, ceux de Montreuil sont au contraire criants de vie. Les murs à pêches sont un poumon vert, culturel et d’expression à deux pas de Paris, aujourd’hui menacé d’asphyxie  » 

Voici ce qu’il explique sur leur démarche :

 » En réaction aux crises que subit notre société, face au désenchantement qui nous entoure et à l’omniprésence de l’individualisme, d’autres façons de faire et de penser émergent dans de nombreux lieux, cherchant un système plus convivial et en phase avec l’environnement. Un fourmillement d’initiatives locales autour de la construction collective d’espaces habités, sans hiérarchie de pouvoir, œuvrent à l’amélioration du cadre de vie et au tissage de liens sociaux. Des habitants qui veulent agir comme maîtres d’oeuvre et utiliser ou apprendre de nouveaux savoir-faire plutôt que consommateurs de leurs espaces du quotidien. Ces habitants, consciemment ou non, posent la question de la place de l’habitant-usager dans la conception de la ville. « 

Pour en savoir plus sur leur projet et les suivre : https://espascespossibles.org

Merci à eux et roulez jeunesse !

Retours du festival : la vision d’une artiste espagnole

Maria Valenzuela, une artiste land’art est venue d’Espagne pour participer au festival qui attisait sa curiosité.

Voici ce qu’elle nous en dit :

 » J’ai lu sur internet qu’il était en train de se préparer le Festival, alors j’ai cherché des informations et c’est comme ça que j’ai connu l’histoire des Murs à Pêches. Pour moi les murs à Pêches sont un grand coin pour la nature, avec des jardins, prairies, et bois, dans lequel on peut jouir des arbres et des fleurs, se promener, respirer de l’air pur. La  “mauvaise” partie c’est que le gouvernement veut faire des grandes constructions sur cet endroit. Mais quelques associations et voisins luttent contre cette bêtise et préparent beaucoup d’activités pour préserver cette merveille de la nature. C’est pour cela que je suis allée à Montreuil, participer au festival et connaitre le lieu et les gens. Et il faut le dire: j’ai tout aimé !!! « 

Voici quelques unes de ses photos :

a2

IMG_4978

IMG_5054

IMG_4998

IMG_5011

IMG_5136

Land’art réalisée par Maria avec les enfants