Archive pour février 2016

Ballade des yeux…

DSC_1696_DSC0893_DSC0894_DSC0932_DSC0919DSC_1664_DSC0900_DSC0921

Photographe : Marie Bouillon

Regard sur un jardin participatif

 

Un article pour mettre en valeur l’expérience riche de Stacey investie sur les murs à pêches mais pas que ! C’est elle qui avait réalisé la colombe en mousse (collé avec de la farine, de la bière et du yaourt), lors de la dernière édition du festival des murs à pêches.

Enseignante et responsable du département d’anglais à l’école d’ingénieur, Ecole des ponts et chaussées à Champ sur Marne, Stacey a été à l’initiative de la création d’un jardin au sein de l’école et y mène depuis plusieurs années des cours avec ses élèves.

Ce projet est née de sa réflexion sur l’alimentation et de ses liens avec les élèves. Environ 30% des étudiants viennent des quatre coins du monde. Ils sont dans une période d’autonomie où ils choisissent par eux-mêmes ce qu’ils mangent. Elle est convaincue que ce public par leur réflexion et leur alimentation actuelle et future peuvent influencer la société. En parallèle, il y a quatre ans, un nouvel immeuble s’est construit au niveau de l’école, Stacey a alors eu l’idée de la création d’un jardin. Le projet a été accepté comme « jardin invisible » avec comme contrainte qu’il soit beau et qu’ils trouvent eux-mêmes des financements. Ils ont trouvé des financements du côté de BDE, de l’école de design Paris Est.

Stacey a pu compter sur l’aide de bénévoles des murs à pêches : conseils, dons de graines, transport du fumier.

Actuellement, c’est le 4ème hiver du jardin. Il fait 150 m carrés : il y a des plantes aromatiques, des arbres fruitiers, des baies, des légumes, des composteurs (ils utilisent les marres de café de la cafétéria, expérimente le compostage en lasagne), une mini-marre…

« Quand les élèves mettent la main dans la Terre, c’est juste magique ! Par exemple, nous avons de la ciboulette chinoise et il y a pas mal d’élèves chinois, je vois presque une nostalgie en eux quand il voit ça ». Stacey parle de la dimension du partage, de la culture et du lien à travers les actions au jardin. « Les étrangers manquent parfois de liens collectifs en arrivant dans un nouveau pays et le jardin leur offre cet espace. Ça brasse beaucoup de personnes et les récoltes sont partagés entre tous ».

 

Stacey donne actuellement un cours sur le Design du Jardin, voici les différents projets des élèves en germination : travaille sur des ruches, délimitation des parcelles, idée d’un chemin géométrique et récole des eaux de pluie.

Voici son site, les photos sont magnifiques :Ici

Le jardin vient de recevoir deux prix : le premier prix des jardins fleuris de Champs sur Marne, catégorie école et la Fleur d’Argent du département Seine et Marne ! Bravo !