Une inauguration au goût d’inachevé

Rendez-vous avait été fixé le vendredi 27 mai à 18h00 impasse Gobetue pour « l’inauguration des travaux de maintenance des murs à pêches » ainsi qu’ « un temps d’échange convivial en Présence du Maire, Patrice Bessac », de messieurs Nègre et Le Chequer les élus en charge des Murs à pêches

inauguration travaux de maintenance des MAP remy7.pdf

Photographie Remi Paquetin

Une soixantaine de personnes s’étaient rendues à l’événement, profitant d’un soleil radieux venu troublé les pronostics météo.  Le cortège se mit en branle pour faire une première étape aux Jardins de la Lune afin d’y constater un exemple d’intervention qui, plus que de nuire aux plantes et au paysage, semblait les avoir mis en valeur. Alors que quelques débats s’animaient en queue de peloton, la procession s’arrêta aux abords de la prairie pour écouter le témoignage d’Anne, une jardinière venue s’exercer au maniement du plâtre à l’occasion d’une journée d’initiation organisée par la Mairie.

 S’en suivirent, un passage dans la parcelle Vivre les murs, un arrêt prolongé dans le magnifique jardin de Patrick et Geneviève et une incursion éclaire dans les Jardins familiaux. C’est qu’on ne rigole pas avec le protocole… et la flânerie espérée prit peu à peu des allures de cavalcade. Menée de pieds fermes par les élus,  la procession remonta l’Allée des architectes pour rejoindre la rue Saint Antoine et gagner la parcelle des Lez’arts où chacun put admirer l’ampleur du travail accompli conjointement par les membres de l’association et les maçons mandatés par la ville.

inauguration travaux de maintenance des MAP remy2.pdf

 Ultime halte du parcours, La Girandole, où Monsieur le Maire et ses acolytes s’étaient promis d’abreuver les pèlerins de boissons et d’annonces.  Sur ces points, la soif ne fut que partiellement étanchée. Car si l’on peut remercier la Mairie pour ces premiers travaux de maintenance, difficile en revanche de se contenter des engagements brumeux qui, noyant le poisson, donnèrent un goût amer au jus de pomme bio.

 Pas de travaux de maintenance à l’automne. Pourquoi ? Pour des raisons administratives, des cuisines d’appel d’offre qui rendent l’intervention impossible…

 L’ouverture d’une Maison des murs à pêches. Quand ? Pourquoi ? Pour qui ? Comment ? Probablement pour les Journées du Patrimoine… Rien de plus.

 Et quid des 100 000 euros annuels promis ? S’ils semblent maintenus pour les années à venir, nul ne pourra dire ce qu’il est advenu des montants garantis en 2015 et 2016.

Il semble toujours plus facile de parler de ce qui ce fera que de ce qui devait se faire.

Bref.

Merci pour l’intention.

Merci pour la convivialité.

Pour l’échange, on en reparlera sans doute autour d’un café quand nos élus auront davantage de grains à moudre !

 

Advertisements

0 Responses to “Une inauguration au goût d’inachevé”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s





%d blogueurs aiment cette page :