Recherche d’un titre pour la prochaine exposition

Bonjour à tous,

Mercredi dernier a eu lieu la première réunion pour la possible exposition de l’inauguration de la Maison des Murs à Pêches. Possible, car nous attendons toujours la réponse de la Mairie quant aux choix de thème que nous avons proposé. Si l’exposition ne se fait pas à la Maison des Murs à Pêches, elle se fera ailleurs.

chaise

L’exposition traitera l’histoire récente des Murs à Pêches, celle du mouvement citoyen pour la sauvegarde et la préservation du site, ainsi que des initiatives et des associations actuelles. L’aspect patrimonial du site a largement été traité par d’autres.
Le passé, le présent ainsi que le futur de ce mouvement sous forme de questionnement. Le travail de fin d’étude de Sabine fraichement architecte et en service civique chez nous, sera exposé comme proposition de réponse. De plus, la personne qui visite l’exposition sera aussi interpelée sur l’avenir des Murs à Pêches, par l’intermédiaire d’un porteur de parole, elle peut aussi proposer une réponse.

L’exposition s’organisera sous la forme d’une promenade dans la parcelle de la Maison des Murs à Pêches où la personne pourra suivre les événements marquant de l’Histoire récente du site, de son présent pour enfin en arriver à ses futurs possibles.

Aujourd’hui, nous avons besoin de votre aide. Le public peut ne pas du tout connaitre les enjeux forts du site, c’est pourquoi il faut que le titre soit accrocheur et résume en peu de mots l’Histoire du site (une tâche très difficile). Il est question de lutte, de mouvement des habitants et citoyens de Montreuil et de leurs pouvoirs par rapport aux décisions de la ville sur le site. Elle parle aussi de cette histoire qui au final est toujours en cours et le sera dans le futur. C’est aussi une histoire d’amour pour ce paysage unique en Ile de France et c’est cet amour qui est le moteur du mouvement.

N’hésitez pas à proposer !

Advertisements

2 Responses to “Recherche d’un titre pour la prochaine exposition”


  1. 1 Jeanne Studer 20 juillet 2016 à 9 h 58 min

    Un titre doit être une synthèse du contenu.
    Déterminez les orientations de l’exposition, son contenu, et faites-le nous savoir. Ce sera plus facile alors de trouver un titre qui doit résumer le contenu de l’expo, ou mettre en valeur son idée principale
    Cordialement
    Jeanne

  2. 2 Joachim 28 juillet 2016 à 15 h 59 min

    Le contenu de l’expo a l’air d’être assez bien expliqué dans le contenu de l’article, ce qui reste à définir c’est peut être la façon d’en parler. L’histoire des murs à pêches couplé avec l’histoire du mouvement citoyen qui a permis et permettra sa sauvegarde… Avec la volonté d’inclure le visiteur. Je vais tenter quelques propositions, histoire de donner des idées :

    On raconte à quel point c’est chouette ce qu’il se passe, en mettant l’accent sur ce qu’il y a de beau, d’extraordinaire. Un peu à la manière du film Demain qui a connu un grand succès : « De l’impasse à la passerelle, histoire d’une utopie. »

    On raconte une suite de petites anecdotes qui font la grande histoire des murs à pêches, en recueillant des témoignages sur un ton léger : « Ces pierres qui font les murs. »

    On raconte un sentiment d’appartenance en mettant l’accent sur les personnes et les personnalités qui font ce lieu : « Nous sommes les murs à pêches. » Le « nous » cherche également à impliquer le visiteur.

    On expose de façon claire et la plus explicite possible une version documentaire de ce mouvement citoyen, passé, actuel et futur : « L’action citoyenne dans les murs à pêches, histoire récente et projections. » Au moins tout le monde comprend.

    On élargit le débat sur des questions plus larges de légitimité habitante face aux pouvoirs publics, d’indépendance, avec l’accent sur le côté autogéré et peut être un peu subversif du lieu : « Entre. Exposition impliquée aux murs à pêches. » (Entre = double sens).

    On raconte les paradoxes et les nœuds qui caractérisent ce lieu. On provoque, on intrigue… on utilise la vision qu’en avaient les habitants dans les années 60, en regard de l’image idyllique qu’en ont les festivaliers aujourd’hui : « Décharge sauvage, produits toxique, ne pas entrer. Histoire récente des murs à pêches. »

    « Les murs à pêches, visite du laboratoire citoyen. » (toujours à la pointe de l’innovation sociale, si, si…)

    « De patience et d’amour, les mains dans la terre des murs à pêches » (s’il faut parler d’amour, de ferveur !)

    Salva !
    Joachim


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s





%d blogueurs aiment cette page :