Un air de campagne.

Bientôt la saison des élections ! Présidentielles d’abord, puis législatives. Les programmes bourgeonnent, les engagements murissent et les propositions foisonnent.
« En avril ne te decouvre pas d un fil… » dit le dicton. Or nous sommes bien frileux chez map. Ce d’autant que les promesses du dernier scrutin municipal ont vite fané.
Dans cette perspective, l’association MAP s’interroge sur l’idée que se font des Murs à pêches les candidats locaux aux prochaines élections législatives.
Corbière aux Murs à Pêches
CORBIERE
C’est donc avec intérêt que nous recevrons Alexis Corbière, ce samedi, a 11h, impasse Gobetue. Lecteurs, vous êtes bien sur invites à vous joindre à nous! Un petit tour dans les map donnera sans doute l’occasion au porte parole de Jean-Luc Mélenchon de faire écho à l’un des points de la proposition 45 du programme de la France insoumise : « Sanctuariser le foncier agricole et naturel et lutter contre l’artificialisation des sols. »
HAMMADI
 Rebondissons!
De même, Razzy Hammadi, le candidat socialiste sortant, a porté à notre connaissance un certain nombre d’échanges, énonçant, selon lui, tout l’intérêt de protéger le patrimoine local et de maintenir les murs à pêches en espace naturel.
– Lettre au Préfet de Seine Saint-Denis, 7 février 2017 lettre du Député Hammadi
-Réponse de Ségolène Royal, 17 février courrier SRoyal-RH_murs à pêches
– Réponse de Patrick Ollier, Président de la Métropole du Grand-Paris, 21 février courrier POllier-RH_murs à pêches
– Lettre au Préfet de Seine Saint-Denis, 27 mars 2017
Le dernier de ces courriers (LettreduDéputé au Prefet-1) est particulièrement intéressant. Il porte notamment sur le « Projet EIF » qui, selon Monsieur le Député, aurait péché par manque d’information et de concertation. Nous l’avons étudié avec grande attention, et nous allons rebondir dessus.
BRARD
Interrogé par nos soins, Jean-Pierre Brard, ancien Maire de Montreuil (1984-2008), a également confirmé la nécessité de protéger les Murs à Pêches. Le représentant du groupe « Ma ville, j’y crois » lors du prochain scrutin législatif, décrit les Murs à Pêches comme une spécificité locale à sauvegarder et à remettre en état comme lieu de patrimoine en préservant leurs fonctions environnementales actuelles.
Reste à connaître le point de vue de Pierre Serne (EELV) qui nous a adressé une demande de rendez-vous et celui de Manon Laporte (LR) que nous solliciterons.
Quant à Gaylord Lechequer (candidat du PCF), si dessert avant les dernières élections municipales, c’est désormais : « Courage, fuyons ! ». L’adjoint à l’aménagement durable et à l’urbanisme de la ville de Montreuil a d’autres chats à fouetter. Il confie donc à Jean-Charles Nègre, Conseiller municipal, le soin d’enfumer (ICI)  les riverains dubitatifs et d’endormir les associations exigeantes.
Advertisements

1 Response to “Un air de campagne.”


  1. 1 Jean-Marc 7 avril 2017 à 12 h 45 min

    Oui, M. Nègre (et consorts) semble bien être un spécialiste de l’enfumage.

    Au cours de 2 réunions publiques en 2016, il a affirmé haut et fort qu’il s’engageait personnellement et que des décisions avaient été prises, pour que le futur PLU élaboré par les Montreuillois (si tant est que la Mairie respecte leurs vœux et ça n’en prend nullement le chemin) soit celui qu’Est Ensemble adopterait pour notre commune.

    J’ai recherché cette « décision » dans les comptes-rendus d’Est Ensemble. .

    À ce jour, il n’en existe qu’une, celle du 28/04/2016 qui stipule que :

    Après en avoir délibéré,
    à l’unanimité des suffrages exprimés (Nota : on remarquera le beau consensus tous partis confondus)
    Décide d’achever les procédures d’évolution (élaboration, révision générale, modification) des plan[s] d’occupations des sols et des plan[s] locaux d’urbanisme en cours, au lieu et place des villes suivantes : Bobigny, Bondy, Le Pré-Saint-Gervais, Les Lilas, Montreuil, Noisy-le-Sec, Romainville.

    Bref, l’exact contraire de ses déclarations et la stricte application de la Loi Notre qui donne aux communautés de commune tous les pouvoirs en matière d’urbanisme.

    D’ailleurs, le même jour Est Ensemble modifiait le PLU de Montreuil, pour autoriser la destruction d’un hectare de zone classée Natura 2000 (au 138 bld de Chanzy), pour y construire un collège dont l’utilité n’a jamais été démontrée.

    Je n’ose même pas imaginer ce qu’il va en être avec le Grand Paris… On peut être assuré que les « marchandages » avec les promoteurs vont être « sévères ». :-(


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s





%d blogueurs aiment cette page :