Archive for the 'Démocratie locale' Category

Le Député Hammadi s’engage à saisir la Commission nationale du débat public

Monsieur le Député nous a confié être estomaqué par le Grand Paris qui s’abat sur les Murs à pêches et la légèreté de la municipalité en place. En conséquence, il a mené un certain nombre de recherches pour savoir comment agir d’un point de vue législatif.

Comme tout le monde, il a constaté l’absence de concertation en amont du projet EIF (pour rappel : un hectare de parcelle patrimoniale non bâtie bradé aux promoteurs).

En conséquence, conformément à l’ordonnance 2016-1060 du 3 aout 2016, ici , il se propose de réunir dans les plus brefs délais dix parlementaires pour pouvoir engager une consultation publique afin de  juger de la pertinence du projet.

Nous ne pouvons que l’encourager dans cette voie. Bien entendu, nous ne jugerons de l’action qu’aux résultats obtenus.

Ce jour, la rencontre du Député Hammadi et du Président de l’association des MAP en vue de la saisie de la Commission nationale du débat public (sous les auspices de la jardinière… et les bureaux de Mr le Maire).

Ci-joint, courrier de ce jour au député

Alexis Corbiere aux Murs à Pêches, commentaires!

CORBIERE1

Patrick Fontaine, chemise verte, qui a transformé une friche en un jardin arboricole écologique, explique l’intérêt des murs à pêches à Alexis Corbiere, veste noire.

De dos, Luciano Travaglino, qui a  fait d’une ancienne casse automobile  un théâtre de verdure. Encadrant Alexis Corbiere, deux élues de terrain investies : Capucine Larzilliere et Riva Gherchanoc.

La discussion se termine sur une parcelle du site classé que la municipalité veut céder à un promoteur immobilier.

Dans l’après-midi, Alexis Corbiere twitte :  » Il faut défendre les murs à pêches! »

Twitt d’Alexis Corbiere suite à sa venu aux murs à pêches.

Photographies Dorothée Ngo Mbeleg

Un air de campagne.

Bientôt la saison des élections ! Présidentielles d’abord, puis législatives. Les programmes bourgeonnent, les engagements murissent et les propositions foisonnent.
« En avril ne te decouvre pas d un fil… » dit le dicton. Or nous sommes bien frileux chez map. Ce d’autant que les promesses du dernier scrutin municipal ont vite fané.
Dans cette perspective, l’association MAP s’interroge sur l’idée que se font des Murs à pêches les candidats locaux aux prochaines élections législatives.
Corbière aux Murs à Pêches
CORBIERE
C’est donc avec intérêt que nous recevrons Alexis Corbière, ce samedi, a 11h, impasse Gobetue. Lecteurs, vous êtes bien sur invites à vous joindre à nous! Un petit tour dans les map donnera sans doute l’occasion au porte parole de Jean-Luc Mélenchon de faire écho à l’un des points de la proposition 45 du programme de la France insoumise : « Sanctuariser le foncier agricole et naturel et lutter contre l’artificialisation des sols. »
HAMMADI
 Rebondissons!
De même, Razzy Hammadi, le candidat socialiste sortant, a porté à notre connaissance un certain nombre d’échanges, énonçant, selon lui, tout l’intérêt de protéger le patrimoine local et de maintenir les murs à pêches en espace naturel.
– Lettre au Préfet de Seine Saint-Denis, 7 février 2017 lettre du Député Hammadi
-Réponse de Ségolène Royal, 17 février courrier SRoyal-RH_murs à pêches
– Réponse de Patrick Ollier, Président de la Métropole du Grand-Paris, 21 février courrier POllier-RH_murs à pêches
– Lettre au Préfet de Seine Saint-Denis, 27 mars 2017
Le dernier de ces courriers (LettreduDéputé au Prefet-1) est particulièrement intéressant. Il porte notamment sur le « Projet EIF » qui, selon Monsieur le Député, aurait péché par manque d’information et de concertation. Nous l’avons étudié avec grande attention, et nous allons rebondir dessus.
BRARD
Interrogé par nos soins, Jean-Pierre Brard, ancien Maire de Montreuil (1984-2008), a également confirmé la nécessité de protéger les Murs à Pêches. Le représentant du groupe « Ma ville, j’y crois » lors du prochain scrutin législatif, décrit les Murs à Pêches comme une spécificité locale à sauvegarder et à remettre en état comme lieu de patrimoine en préservant leurs fonctions environnementales actuelles.
Reste à connaître le point de vue de Pierre Serne (EELV) qui nous a adressé une demande de rendez-vous et celui de Manon Laporte (LR) que nous solliciterons.
Quant à Gaylord Lechequer (candidat du PCF), si dessert avant les dernières élections municipales, c’est désormais : « Courage, fuyons ! ». L’adjoint à l’aménagement durable et à l’urbanisme de la ville de Montreuil a d’autres chats à fouetter. Il confie donc à Jean-Charles Nègre, Conseiller municipal, le soin d’enfumer (ICI)  les riverains dubitatifs et d’endormir les associations exigeantes.

Des élus pas très sérieux qui arrangent des promoteurs immobiliers!

Le 9 février dernier, Monsieur Patrice Bessac et ses acolytes publiaient sur le site de la Ville de Montreuil une Déclaration au sujet de La Reconversion de l’Usine EIF (A lire ici). L’occasion pour MAP de relever dans ce texte un ensemble de termes et d’arguments qui sont au cœur du désaccord.

a

On pouvait notamment y lire : « La ville de Montreuil, la Métropole du Grand Paris (…), souhaitent participer d’une manière ou d’une autre à la valorisation de ce site remarquable ». C’est précisément ce « d’une manière ou d’une autre » qui pose problème. Sans vergogne, nos chers élus avouent ici leur déplorable tendance au suivisme. Faute de vision d’ensemble et d’objectifs à long terme, ils se contentent d’attraper les trains en marche et peu importe où cela doit nous mener.

A grand renfort de « philosophie », les signataires annoncent l’avènement d’un projet « innovant » et « ambitieux ». La vacuité effarante de tels propos occulte cependant la réalité des faits : des financeurs privés (qui sont des promoteurs immobiliers, oui vous avez bien lu, des promoteurs immobiliers !), des intérêts qui le sont tout autant, des logements, des bâtiments, des équipements… Elle nous permet au passage de clarifier notre position : la nature n’a pas attendu l’homme pour être innovante et, elle, tout comme nous, se passerait volontiers de projets parasites.

EIF reconverti, une « vitrine » pour les Murs à pêches nous dit-on. Une de plus… à rajouter aux cortèges funèbres d’infrastructures qui grignotent peu à peu un espace naturel précieux. Chaque mandature s’obstine à penser a l’envers en fabriquant sa propre devanture avant même d’avoir fait le moindre effort d’imagination. Chacun y va de sa vitrine miracle, cachant en vérité une arrière boutique ou règne l’incapacité totale et chronique à concevoir une stratégie globale et respectueuse du site.

C’est ensuite du « passé » et du « futur » dont il est question. Là encore, les leçons à tirer divergent, tout comme les caps a suivre. L’équipe en place n’aura pas mis longtemps à jeter l’éponge, prétextant que « les interventions de la municipalité sont insuffisantes »  (alors même qu’un budget pluriannuel dédié a la préservation du site sommeille dans les caisses de la ville). L’avenir des Murs à Pêches nécessiterait, apprend-on, une « ambition métropolitaine » dont on ne connaît aujourd’hui pas grand chose, si ce n’est un garage à tramways en devenir et un appel à projet énigmatique.

Face à cette cuisine administrative fade et sans lendemain, nous opposons un tableau concret et chatoyant. L’espace urbain a besoin d’un sérieux verdissement. Et pour être viable et durable, la métropole doit faire place aux arbres, aux plantes et aux sentiers. D’ou cette sanctuarisation que nous réclamons. Peu couteuses à entretenir, les zones vertes sont les incontournables richesses du futur, les seules sur lesquelles il convient aujourd’hui de miser.

A défaut de pouvoir rassurer et convaincre « les amoureux du site », la Ville de Montreuil les invite une fois de plus à « dialoguer ». La concertation est cependant un leitmotiv municipal auquel nous avons, avec d’autres, cessé de croire… Car nous sommes de ceux qui pensons que rien ne sert de discuter du sort de l’accusé une fois ce dernier condamné à mort.

Le Mage/Joc

Un « joyau » vendu à la découpe?

« Joyau » , voilà l’expression utilisée par Monsieur Patrice Bessac, Maire de Montreuil, pour qualifier le territoire des Murs à Pêches.

« Retour de la puissance publique », voilà la dynamique que notre édile souhaitait instaurer durant sa mandature pour sauver ce même territoire.

Protection renforcée, gestion globalisée, concertation, rénovation et mise en valeur, voilà enfin ce dont il était encore question en septembre dernier lors de l’inauguration de la Maison des Murs à pêches, soigneusement orchestrée à l’occasion des Journées du Patrimoine.

Et Pourtant une partie de ce « joyau » publique s’apprête à être vendu en catimini à un groupement privé au service du « Grand Paris ».

190117legrandparis-decoupantlesmurs

En réponse à cette embardée surprenante, le Conseil de quartier Signac-Murs à pêches, la Société Régionale d’Horticulture de Montreuil, Lez’arts dans les murs, Les Ateliers de la Nature, Montreuil Environnement, Racines en Ville, Rêve de Terre, Sens de l’Humus, l’association des Murs à Pêches et … souhaitent réagir.

Dans une lettre ouverte à Monsieur le Maire de Montreuil, ils demandent instamment le retrait du site dit EIF (comprenant des parcelles de murs à pêches) de l’appel à projets de la Métropole du Grand Ville et prient la Ville de se prononcer clairement en faveur d’une politique globale et concertée de sauvegarde du site.

Cliquer ici pour la lettre ouverte du Conseil de quartier à Monsieur le Maire

Journées du Patrimoine

Ouvertures des parcelles. Déambulez dans les différents jardins, vous serez surpris par leurs diversités et beautés, souvent les jardiniers seront là pour échanger avec vous. Vous pourrez vous asseoir, discuter, regarder, lire, apprécier.

verger vue general

Samedi et Dimanche de 14h à 18h30. Ouverture de jardin impasse Gobetue (qui donne dans la rue St Just. Bus 121 et 102, arrêt Danton).

Accueil dans la journée par les jardiniers acteurs du Jardin de Saadia, Gilles et Michel, de l’association des Murs à pêches, du Verger de Patrick et Geneviève.

Dans le cadre du thème Patrimoine et Citoyenneté

Exposition  / atelier

Nos murs Hier, Aujourd’hui, Demain 

Cette exposition retrace les vingt cinq dernières années de lutte et ouvre sur les possibles futurs.

Emplacement passage Louis Aubin / Des Architectes

Exposition Photographique au clos du Jardin de Saadia, Gilles et Michel

« Le jardin au fil de la saison »

La Graffiterie (collectif informel de peintures murales et participatives)

sera présente pour discuter et échanger autour de ses différents projets à venir.

Ainsi que pour inaugurer une Fresque rue Saint-Juste, à l’entrée de l’impasse Gobétue.

Le collectif organisera une autre fresque au pinceau sur le thème des murs à pêches.

Le samedi les artistes concevront la maquette en dialogue avec les visiteurs, et attaqueront la réalisation pendant la journée du dimanche.

Pendant les deux jours, l’artiste Joc fera des bandes dessinées en direct basées sur des interviews des visiteurs.

« Têtes coiffées »

Pour l’inauguration de la maison des Murs à Pêches, Géraldine Michon et Fabienne Teyssier-Monnot, artistes plasticiennes de la nature, sont intervenues sur cette parcelle en friche, 89 rue Pierre de Montreuil et vous proposent un cheminement au coeur d’un relief dont les bosses évoquent des sommets de crânes recoiffés.

Démonstration de la cuisson du plâtre réalisée dans un four à plâtre. Événement animé par Joel Tressol, ainsi que les maçons Charles Louis Roseau et Loïc Dollet qui ont réalisé les restaurations des murs à pêches. Ivan Lafarge, archéologue spécialisé du plâtre nous fera sûrement le plaisir d’une visite.

Emplacement Sur parcelle de la Maison dite des Murs à Pêches

Samedi 17 septembre:

-15h Conférence visite par la Conservatrice du Patrimoine Arlette Auduc dans le cadre du retirage de l’ouvrage patrimoine horticole de Montreuil

Dimanche 18 septembre
– 14h vente de plantes: Par Marie-Anne Baros sur les parcelles de l’association des murs à pêchés

– 15h Visite commentée: départ des parcelles de l’association des murs à pêches, (sans réservation).

Infos pratiques

Impasse de Gobétue
93100 Montreuil
Accès : Métro ligne Mairie de Montreuil puis Bus 102 ou 121 arrêt Danton ou Bus 122, arrêt Saint Just.
Courriel : info@mursapeches.org
Site internet : http://www.mursapeches.org
Facebook : http://www.facebook.com/LesamisdesMursapeches
Twitter : @mursapeches

Contact Pascal Mage 06 98 95 88 57

 

Il fallait y penser; Quatorze l’a fait.

2 ecodrom

Dans un souci de sensibilisation et de préservation qui semble gagner un nombre croissant d’enthousiastes, l’association Quatorze a eu la bonne idée de mettre en place une session de formation au sein des parcelles du 15 bis rue Saint-Antoine, actuellement occupées par une communauté Rom. https://mursapeches.wordpress.com/2016/05/27/evenement-we-co/

5 stagiaires rémunérés se sont exercés au maniement du plâtre. Encadrés par Charles-Louis Roseau et Loïc Dollet, maçons du patrimoine, ils ont également été sensibilisés à la spécificité de ces murs et aux techniques de maintenance.

En 4 jours de travail, du 24 au 27 mai, ce sont 25 mètres linéaires de mur qui ont été rebâtis en partie haute, arasés et recouverts d’un épais glacis de plâtre.

Un travail impressionnant qui s’est visiblement fait dans la joie et la bonne humeur.

1 ecodrom
4 ecodrom
 10 ecodrom
7 ecodrom5 ecodrom