Archive for the 'Paysage' Category

Un « joyau » vendu à la découpe?

« Joyau » , voilà l’expression utilisée par Monsieur Patrice Bessac, Maire de Montreuil, pour qualifier le territoire des Murs à Pêches.

« Retour de la puissance publique », voilà la dynamique que notre édile souhaitait instaurer durant sa mandature pour sauver ce même territoire.

Protection renforcée, gestion globalisée, concertation, rénovation et mise en valeur, voilà enfin ce dont il était encore question en septembre dernier lors de l’inauguration de la Maison des Murs à pêches, soigneusement orchestrée à l’occasion des Journées du Patrimoine.

Et Pourtant une partie de ce « joyau » publique s’apprête à être vendu en catimini à un groupement privé au service du « Grand Paris ».

190117legrandparis-decoupantlesmurs

En réponse à cette embardée surprenante, le Conseil de quartier Signac-Murs à pêches, la Société Régionale d’Horticulture de Montreuil, Lez’arts dans les murs, Les Ateliers de la Nature, Montreuil Environnement, Racines en Ville, Rêve de Terre, Sens de l’Humus, l’association des Murs à Pêches et … souhaitent réagir.

Dans une lettre ouverte à Monsieur le Maire de Montreuil, ils demandent instamment le retrait du site dit EIF (comprenant des parcelles de murs à pêches) de l’appel à projets de la Métropole du Grand Ville et prient la Ville de se prononcer clairement en faveur d’une politique globale et concertée de sauvegarde du site.

Cliquer ici pour la lettre ouverte du Conseil de quartier à Monsieur le Maire

Recherche d’un titre pour la prochaine exposition

Bonjour à tous,

Mercredi dernier a eu lieu la première réunion pour la possible exposition de l’inauguration de la Maison des Murs à Pêches. Possible, car nous attendons toujours la réponse de la Mairie quant aux choix de thème que nous avons proposé. Si l’exposition ne se fait pas à la Maison des Murs à Pêches, elle se fera ailleurs.

chaise

L’exposition traitera l’histoire récente des Murs à Pêches, celle du mouvement citoyen pour la sauvegarde et la préservation du site, ainsi que des initiatives et des associations actuelles. L’aspect patrimonial du site a largement été traité par d’autres.
Le passé, le présent ainsi que le futur de ce mouvement sous forme de questionnement. Le travail de fin d’étude de Sabine fraichement architecte et en service civique chez nous, sera exposé comme proposition de réponse. De plus, la personne qui visite l’exposition sera aussi interpelée sur l’avenir des Murs à Pêches, par l’intermédiaire d’un porteur de parole, elle peut aussi proposer une réponse.

L’exposition s’organisera sous la forme d’une promenade dans la parcelle de la Maison des Murs à Pêches où la personne pourra suivre les événements marquant de l’Histoire récente du site, de son présent pour enfin en arriver à ses futurs possibles.

Aujourd’hui, nous avons besoin de votre aide. Le public peut ne pas du tout connaitre les enjeux forts du site, c’est pourquoi il faut que le titre soit accrocheur et résume en peu de mots l’Histoire du site (une tâche très difficile). Il est question de lutte, de mouvement des habitants et citoyens de Montreuil et de leurs pouvoirs par rapport aux décisions de la ville sur le site. Elle parle aussi de cette histoire qui au final est toujours en cours et le sera dans le futur. C’est aussi une histoire d’amour pour ce paysage unique en Ile de France et c’est cet amour qui est le moteur du mouvement.

N’hésitez pas à proposer !

A quoi sert Natura 2000? A rien!

Le département avec l’accord de la municipalité a le projet de construire un collège sur une zone Natura 2000, (extension du Parc des Guilands à Montreuil). Nous assistons ces dernières années à un bétonnage de plus en plus marqué des banlieues proches de Paris comme Montreuil. La pétition jointe explique que le besoin de ce collège n’est pas démontré, même si les pétitionnaires ne sont pas contre la construction d’un collège. Ils sont surtout pour la préservation d’un espace naturel, récréatif, et convivial, important pour le quartier qui permet les rencontres intergénérationnelles, des rencontres entre les jeunes et les plus âgés autour de la pétanque, des soirées conviviales et un terrain de foot pour les ados.

Pétition : https://www.change.org/p/la-mairie-de-montreuil-93100-le-maintien-et-le-d%C3%A9veloppement-d-une-zone-natura-2000
Merci de signer et de faire signer cette pétition, ainsi que de relayer cette pétition à vos contacts ; le temps  est compté pour nous opposer à cette décision absurde et injuste.

natura 2000

PÉTITION des riverains de 138 bd de chanzy, à Montreuil :
Nous (habitants de Montreuil et des environs, utilisateurs et riverains du stade André Blain et de la zone « Natura 2000 ») nous opposons à la destruction de la zone classée « Natura 2000 » pour y construire un collège.

Nous dénonçons :
– les conditions dans lesquelles s’est déroulée l’enquête publique : non-concertation préalable élargie, absence de publicité visible, non-information des habitants (ni par le journal local, ni par le site de la Mairie) ;
– la médiocrité, les nombreuses inexactitudes et omissions du dossier d’enquête publique, ainsi que du rapport d’enquête publique ;
– l’abandon de fait du projet et de la promesse de faire de ce lieu une coulée verte avec aires de jeux, qui relierait le Parc des Guilands au square Denise Buisson…

Les souhaits des citoyens
Conserver et développer cet emplacement qui est une zone unique de respiration et de loisirs, pour les nombreuses personnes de tous âges qui y viennent pour se rencontrer, partager, jouer aux boules, au foot, et autres activités.

Préserver et aménager cet espace ouvert du quartier qui permet de nombreux échanges, favorisant le bien-vivre ensemble, les mélanges culturels et intergénérationnels.

Pour information : « France Nature Environnement Ile de France » et « EELV de Bagnolet » sont contre la destruction de la zone « Natura 2000 », mais pas la majorité municipale de Montreuil constituée en partie de membres locaux d’EELV…

À propos de la nécessité d’un nouveau collège…
Nous sommes favorables à la construction d’un collège, mais nous contestons le choix de son emplacement. D’autant que d’autres alternatives sont possibles, notamment la ZAC Fraternité ou de nombreuses friches disponibles entre le Bas-Montreuil et Bagnolet.

Cependant, une interrogation perdure : alors qu’aucune donnée brute n’a été fournie qui aurait permis de connaître les besoins ; le Département affirme que 259 places (sans ce futur collège) seront encore disponibles sur Montreuil en 2022 ; alors où est le besoin ?

Pire (information également absente du dossier d’enquête), sa réalisation sera financée par un « partenariat public/privé ». Ce mode de financement est régulièrement dénoncé par des sénateurs, des députés et la Cour des comptes comme celui ayant produit le plus de dérives et de surcoûts budgétaires pour l’État et les collectivités qui y ont fait appel (pour information : cet article du Monde).
Nous dénonçons ce choix de financement de la Ville de Montreuil et du Département qui démontre le peu de cas qu’ils font de l’utilisation de l’argent public, et qui invalide les raisons soi-disant économiques qui ont dicté le choix de ce terrain.

 

Un chantier qui avance !

Pascal Mage, Président de l’association murs à pêches a interviewé les maçons du patrimoine Charles Louis Roseau et Loïc Dollet le 30 mars dernier.

IMG_6824

P.Mage : Messieurs, depuis combien de jours avez-vous commencé le chantier ?

Charles Louis Roseau: Depuis 10 jours, nous avons bien avancé avec le soleil. Mention Spéciale aux Lezarts qui avaient nettoyés beaucoup de murs. Du coup, nous avons fait beaucoup plus de glacis que prévu car le travail préparatoire a été fait par l’association. Nous avons passé 1720 kg de plâtre gros, soit 500 euros de produit et 3900 euros de main d’œuvre pour 55 mètres linéaires de murs à pêches préservés pour un temps certain. Ils pourront dans le futur être complétés de chaperons et de reprises d’enduits.

P. Mage: Cela ne fait même pas 100 euros le mètre linéaire ?

Charles Louis Roseau: oui mais c’est spécifique aux parcelles des Lezarts. Lorsque nous remonterons des pans de murs, chez Vivre les Murs par exemple, le prix sera plus fort au mètre linéaire car les travaux plus conséquent.

P. Mage : Sur quels critères ont été choisis les zones d’intervention ?
Charles Louis Roseau : Plusieurs visites préparatoires ont été organisées par la municipalité à partir de l’été 2015. J’étais présent à l’une d’entre elle, en compagnie de Mr Patureau et Mr Fantini, de la société régionale d’horticulture de Montreuil, dont leurs connaissance des parcelles et des murs a été d’une grande aide. Ont été pris en compte la sécurité, la fréquentation des lieux et l’implantation des murs. Bien entendu, il convenait d’arrêter le nombre d’interventions… et d’autres chantiers, nous espérons, nous permettront d’intervenir sur les zones qui n’ont pas été prévues pour cette première opération de maintenance.
P. Mage : A quoi consistent vos travaux ?

Loïc Dollet : Nous réparons les trous et les poches par l’appareillage de silex ou le coulinage de plâtre. Nous avons refait des têtes de murs. Des glacis épais aux sommets des murs avec une forte pente. Des reprises partielles de murs. Aussi, nous nous sommes rendu compte une fois le lierre enlevé que l’état des têtes des murs n’était pas catastrophique.

P.Mage : Avez-vous autre chose à nous dire ?

Loïc Dollet: C’est agréable de travailler aux Lezarts. Nous voyons du monde. Les enfants nous ont apporté des oeufs aux chocolat ! Ce site est étonnant en plein cœur de la ville !

 

 Les photos avant, pendant et après le chantier sur la parcelle des Lezarts !

maintenance mars 2016 9

IMG_6857

IMG_6837

maintenance mars 2016 10IMG_6823IMG_6872

FullSizeRender

Photos de Loïc Dollet

 

Regard sur un jardin participatif

 

Un article pour mettre en valeur l’expérience riche de Stacey investie sur les murs à pêches mais pas que ! C’est elle qui avait réalisé la colombe en mousse (collé avec de la farine, de la bière et du yaourt), lors de la dernière édition du festival des murs à pêches.

Enseignante et responsable du département d’anglais à l’école d’ingénieur, Ecole des ponts et chaussées à Champ sur Marne, Stacey a été à l’initiative de la création d’un jardin au sein de l’école et y mène depuis plusieurs années des cours avec ses élèves.

Ce projet est née de sa réflexion sur l’alimentation et de ses liens avec les élèves. Environ 30% des étudiants viennent des quatre coins du monde. Ils sont dans une période d’autonomie où ils choisissent par eux-mêmes ce qu’ils mangent. Elle est convaincue que ce public par leur réflexion et leur alimentation actuelle et future peuvent influencer la société. En parallèle, il y a quatre ans, un nouvel immeuble s’est construit au niveau de l’école, Stacey a alors eu l’idée de la création d’un jardin. Le projet a été accepté comme « jardin invisible » avec comme contrainte qu’il soit beau et qu’ils trouvent eux-mêmes des financements. Ils ont trouvé des financements du côté de BDE, de l’école de design Paris Est.

Stacey a pu compter sur l’aide de bénévoles des murs à pêches : conseils, dons de graines, transport du fumier.

Actuellement, c’est le 4ème hiver du jardin. Il fait 150 m carrés : il y a des plantes aromatiques, des arbres fruitiers, des baies, des légumes, des composteurs (ils utilisent les marres de café de la cafétéria, expérimente le compostage en lasagne), une mini-marre…

« Quand les élèves mettent la main dans la Terre, c’est juste magique ! Par exemple, nous avons de la ciboulette chinoise et il y a pas mal d’élèves chinois, je vois presque une nostalgie en eux quand il voit ça ». Stacey parle de la dimension du partage, de la culture et du lien à travers les actions au jardin. « Les étrangers manquent parfois de liens collectifs en arrivant dans un nouveau pays et le jardin leur offre cet espace. Ça brasse beaucoup de personnes et les récoltes sont partagés entre tous ».

 

Stacey donne actuellement un cours sur le Design du Jardin, voici les différents projets des élèves en germination : travaille sur des ruches, délimitation des parcelles, idée d’un chemin géométrique et récole des eaux de pluie.

Voici son site, les photos sont magnifiques :Ici

Le jardin vient de recevoir deux prix : le premier prix des jardins fleuris de Champs sur Marne, catégorie école et la Fleur d’Argent du département Seine et Marne ! Bravo !

 

Article sur l’horticulture

 

6a00e0099229e8883301b8d18575c3970c

Voici un lien avec un article (en anglais) très intéressant et documenté sur l’horticulture et la protection des arbres fruitiers le long des murs.  Exemples à la clé à divers endroits.

http://www.lowtechmagazine.com/2015/12/fruit-walls-urban-farming.html

Merci à nos lecteurs de nous avoir relayé cette information et bonne lecture !

Article en anglais

Un nouvel article en anglais sur les murs à pêches, par Kate Robinson

2980-10582.main_f