Archive Page 2

Un « joyau » vendu à la découpe?

« Joyau » , voilà l’expression utilisée par Monsieur Patrice Bessac, Maire de Montreuil, pour qualifier le territoire des Murs à Pêches.

« Retour de la puissance publique », voilà la dynamique que notre édile souhaitait instaurer durant sa mandature pour sauver ce même territoire.

Protection renforcée, gestion globalisée, concertation, rénovation et mise en valeur, voilà enfin ce dont il était encore question en septembre dernier lors de l’inauguration de la Maison des Murs à pêches, soigneusement orchestrée à l’occasion des Journées du Patrimoine.

Et Pourtant une partie de ce « joyau » publique s’apprête à être vendu en catimini à un groupement privé au service du « Grand Paris ».

190117legrandparis-decoupantlesmurs

En réponse à cette embardée surprenante, le Conseil de quartier Signac-Murs à pêches, la Société Régionale d’Horticulture de Montreuil, Lez’arts dans les murs, Les Ateliers de la Nature, Montreuil Environnement, Racines en Ville, Rêve de Terre, Sens de l’Humus, l’association des Murs à Pêches et … souhaitent réagir.

Dans une lettre ouverte à Monsieur le Maire de Montreuil, ils demandent instamment le retrait du site dit EIF (comprenant des parcelles de murs à pêches) de l’appel à projets de la Métropole du Grand Ville et prient la Ville de se prononcer clairement en faveur d’une politique globale et concertée de sauvegarde du site.

Cliquer ici pour la lettre ouverte du Conseil de quartier à Monsieur le Maire

hibou, chou, caillou ?

Dans la lignée des travaux de restauration portés par les associations, la Ville de Montreuil et les artisans, l’association MAP a décidé, en partenariat avec les services municipaux, d’orchestrer une filière de récupération des plâtras et silex issus des ruines de Murs à Pêches.

L’objectif est de trier, ramasser et conserver les « précieux gravois » qui jonchent les parcelles. En effet, tous les matériaux qui composent les Murs à Pêches, terre/plâtre/silex, sont réutilisables !

Notre première campagne a commencé avant les fêtes sur le site EIF, après la démolition scandaleuse d’un linéaire conséquent, par l’opérateur du Grand Paris.

Une deuxième journée, ce dimanche 15 janvier, a permis de régler quelques détails, de tester le barbecue, et d’envoyer plusieurs mètres cubes de silex dans un dépôt municipal.

Dimanche prochain, le 22 janvier, nous vous attendons nombreux, de 11h00 à 16h00, avec, dans votre escarcelle, une paire de gants, de la joie, de la pitance et de la musique à partager.

Vous trouverez toutes les informations dans le document ci-dessous.
N’hésitez pas à le diffuser plus largement!

.
trieifmap

Acte 1 Appat de loups

ACTE 1 : 21 juillet 2016, rue Pierre de Montreuil

Il est des jours où l’on se persuade que l’avenir des Murs à Pêches est loin d’être chantant.

Il est des jours où la colère vous prend.

Alors que je passais,pendant l’été, devant le 53 de la rue Pierre de Montreuil, j’ai assisté à une scène particulièrement brusque.

D’une maison squattée, les affaires jetées sur le trottoir. Les vigiles chargés de faire taire les mécontents et d’écarter les curieux. Et surtout, ces tôles de 3 mètres de haut, clouées à la hâte, fermant progressivement l’accès et la vue sur cette petite maison de briques rouges, élément constitutif de notre paysage quotidien.

img_0064

Il y a quelques années, au même endroit, juste au pied de l’arrêt de bus, des dahlias étaient vendus.

Derrière cette bâtisse, deux parcelles remarquables, bordées d’un côté par la prairie, de l’autre par une parcelle municipale qui sert de dépôt à une entreprise de BTP. On y regarde avec plaisir les murs parfaitement linéaires, les enduits plans, les résidus de chaperon et les squelettes de pommiers qui témoignent d’un passé défiant les années.

img_0079

img_0085

Nous avons maintes fois demandé, et persistons, le classement de cette zone en espace naturel, insistant sur son grand potentiel et sa position stratégique : l’entrée idéale pour accéder au site classé, à la prairie, au magnifique Jardin de la Lune… En réponse à nos propositions, d’abord des silences gênés et maintenant des justifications foireuses.

Cette même zone est aujourd’hui classée en zone constructible hauteur 23 mètres, sans compter les ristournes et autres légèretés que pourrait accorder le PLU imbécile de la précédente mandature. (Cher lecteur, une correction, la hauteur n’est pas de 23 mètres, après re-lecture du règlement de la zone U map, la hauteur pour les logements serait possible jusqu’à 15M60 et pour les équipements publics ou d’intérêt collectif pas de hauteur limitative indiquée! Les parcelles peuvent être construites sur une emprise au sol  de 65% et cette emprise peut atteindre pour du logement jusqu’à 90%, en utilisant les « optimisations » permises)

Quelle est la politique municipale ?

La Mairie affirme vouloir s’engager dans une action de sauvegarde et de mise en valeur des Murs à Pêches. Et pourtant…

Avec une partie de l’enveloppe dédiée à la maintenance, sous prétexte fallacieux de sécurisation, elle détruit le mur donnant sur la rue Pierre de Montreuil.

img_0068

Prétendant qu’il faut céder les « délaissés » (tu parles d’un « délaissé !) pour avoir les moyens de sauver les espaces classés, elle accueille les promoteurs qui ne garderont des MAP qu’un argument de vente sur une plaquette faussement idyllique. Nul doute qu’en abattant les murs, en remuant le sol, en élevant un immeuble, ils mettront définitivement fin aux potentialités de cet espace d’ouverture.

N’y a-t-il pas un paradoxe à vouloir sauvegarder des murs tout en fracassant des linéaires bien portant ?

N’est-ce pas absurde que d’inviter le badaud à découvrir les MAP dans un préfabriqué isolé, ouvert à ce jour une demie-journeé par semaine, alors même qu’une maison charmante, idéalement placée, s’offre à la préemption ?

Mais qu’on se le dise : « Il faut pas prendre les enfants du bon dieu pour des canards sauvages ».

A suivre : Acte 2

Pascal MAGE

Vente de Chrysanthèmes des murs a pêches.

Roger, producteur montreuillois, vend ses chrysanthèmes au 96 rue St Antoine, à Montreuil.

Un pied : de 3 à 5€. Une jardinière de 5 à 10€. Ouvert de 8h à 13h et de 14h à 18h

Il existe de rares productions dans les Murs à Pêches. En voici une… A voir absolument!

IMGP2935 IMGP2927 IMGP2926

Journée du patrimoine 2016: bilan

Malgré le temps hasardeux, vous étiez nombreux le weekend du 17 septembre aux Murs à Pêches. Il faut dire que le programme était chargé et il y avait de quoi faire une bonne après-midi dans le Haut Montreuil.

 

A l’entrée des Murs à Pêches, les artistes exposaient leur travail et commençaient une peinture murale. Merci à Ellie, Joachim, Apolline, Anaïs, Camille et Naù!

 

dsc_0633dsc_0721dsc_0683

 

L’exposition « Nos Murs » dans le passage Louis Aubin présentait l’histoire de la lutte des associations des murs à pêches pour la préservation du site ainsi que leur occupation dans les Murs à Pêches sous forme d’élévations photos des rues Pierre de Montreuil et Saint Just.

wp_20160918_15_32_12_prowp_20160918_16_20_19_pro

Arlette Audruc ,spécialiste des Murs à Pêches, était présente et faisait des visites guidées dans les parcelles des associations.

wp_20160917_15_25_56_prowp_20160917_15_25_39_pro

Les visiteurs ont découvert la nouvelle maison des Murs à Pêches et se sont interrogés sur son devenir et ses futures fonctions par l’intermédiaire de post-it.

6130117_a19862ca-7d06-11e6-a59a-e59893c2fa3e-1_1000x625

Source: leparisien.fr

Sur la même parcelle, de la fumée s’échappait de la cuisson de plâtras (à partir de pierre de gypses) dans un four artisanal. L’œuvre est la création d’un groupe éclectique composé de deux maçons du patrimoine Charlie et Loïc, deux membres de l’association Murs à Pêches, Rémy et Joseph mais aussi deux chercheurs aux Monuments de France Tiphanie et Jean. A cela s’ajoute Sébastien de Maisons Paysannes et Olivier spécialiste de la chaux. Le tout sous la direction de Joël spécialiste en plâtra. Les membres du groupe ont fait une belle démonstration de la pose du plâtre obtenu sur le mur plus résistante que le plâtre classique et plus conforme à la construction traditionnelle du mur.

wp_20160917_14_42_04_prowp_20160917_14_50_59_pro

 

Enfin, après avoir vu le four, on pouvait se balader et admirer les têtes coiffées de Fabienne et Géraldine.

img_8863img_8857

Voilà pour cette édition, en espérant que celle de l’année prochaine soit aussi fournie et variée!

 

 

Apothéose du feuilleton de France 2

Ici la vidéo de « l’apothéose » du reportage de France 2

Photo Yves Brunet

Photographie Yves Brunet

 

Cuisson de plâtras.

Actuellement, et jusqu’à dimanche, démonstration de la cuisson du plâtras réalisée dans un four à plâtre conçu sur place. Événement animé par Joël Tressol, artisan formateur et une équipe de 8 stagiaires motivés. Remercions au passage la présence de deux membres du Laboratoire de recherche des monuments Historiques.

Les trois photographies ci-dessous (Remi Paquentin, jardinier, maçon, enfumeur…) donnent à voir le montage du four, le four terminé et l’allumage de la première fournée.

montage_fourfourallumage