Pourquoi nous voulons un écoquartier aux Murs à pêches

Vous vous demandez sûrement ce qu’est un écoquartier. Nous aussi, à l’association. Ce paradoxe n’est qu’apparent. Car cette idée nouvelle change de forme en fonction des situations concrètes, d’un bout à l’autre de l’Europe. En deux mots, il s’agit de penser la ville de l’avenir. Elle sera par la force des choses très différente. C’est-à-dire écologique, économe en énergie, économe dans l’utilisation de tous ses matériaux, dotée de moyens de transports doux, gérant les déchets d’une façon nouvelle, ouverte sur la nature.

Cette ville du futur doit être pensée maintenant. Et aidée dans son développement par des décisions publiques. Surtout, PAS DE MALENTENDU ! Réclamer un écoquartier pour les murs à pêches ne veut pas dire que nous souhaitons urbaniser ce qui ne l’est pas. Surtout pas ! Notre idée est qu’un écoquartier exemplaire doit entourer, comme un écrin, les 35 hectares « naturels » du site.

Si vous voulez avoir une idée de ce qu’est un écoquartier, nous vous conseillons quelques sites sur le Net :

Ce que c’est

Ce que c’est, bis

Bedzed, à Londres

Le Quartier Vauban de Fribourg-en-Brisgau

Et même…Paris !

Nos propositions dans le cadre de la commission extramunicipale

Vous ne le savez sûrement pas, mais la mairie réunit depuis plusieurs mois une commission extramunicipale destinée à penser l’avenir du quartier. Notre association, bien que très critique sur cette commission et son fonctionnement, en fait partie. Voilà ce que nous avons proposé. C’est technique ? Oui. Trop technique ? Oui. Mais si vous nous donnez un coup de main, ça deviendra beaucoup plus simple. Et pratique.

Avant tout, il nous semble primordial d’ouvrir un débat et de solliciter les habitants de Montreuil pour déterminer l’avenir du secteur des murs à pêches.

Le périmètre d’étude proposé par la municipalité est de 50 hectares, où nous proposons de faire un écoquartier. Ce périmètre recouvre :

  • une zone pavillonnaire (SU1d) où nous proposons de faire un programme d’amélioration de l’habitat pour aller vers les caractéristiques d’un éco quartier

  • une zone industrielle (SU1a) où nous devons réfléchir aux types d’activités futures qu’il faut favoriser ? pour de la même façon aller vers les caractéristiques d’un éco quartier

  • et enfin la zone  « naturelle »  de 35 hectares qui ne doit pas recevoir de nouveau programme d’habitation ou d’équipement public autres que ceux nécessaires à l’animation et la gestion du site et être traité selon les caractéristiques d’un éco quartier et selon la charte d’Aalborg signée par la ville de Montreuil.

La qualité de l’espace de la Zone  » naturelle » de 35 hectares:
Le système de culture des murs à pêches était novateur, intensif et « standardisé » alliant un quadrillage de murs et de jardins.

Avec l’abandon de l’activité de production, il s’est créé un nouveau paysage plus complexe composé d’une diversité de jardins cultivés, de friches , de bosquets, d’éboulis, de brèches créant un espace improbable , insolite, dégageant une poésie qui touche directement les visiteurs. Le charme vient aussi de la diversité des utilisations des parcelles (hors entreprises polluantes évidemment).

Les grands principes d’aménagement de la zone « naturelle » :
Conserver l’esprit du paysage actuel,
Réinterpréter ce patrimoine avec un regard contemporain et par des activités qui sont le reflet de la population de Montreuil d’aujourd’hui, activités devant respecter la nature des murs , la nature des sols.
Les notions de « patrimoine pour tous », lieu public, lieu d’implication citoyenne doivent présider à l’aménagement du site.

Les contraintes :
la pollution des sols, les sols des murs à pêches sont très fortement contaminés par des métaux tels que le plomb, le mercure et le cadmium. Le plomb passe dans un certain nombre de végétaux de façon importante.
Ce problème de pollution diffuse peut être inversé en proposant que les murs à pêches devienne un site pilote d’étude et de pratique pour la décontamination des sols par des technologies peu usitées en France telles que phyto remédiation.

Les murs représentent un linéaire important, en mauvais état avec des techniques empiriques dont nous n’avons pas la transmission. Le cout de la main d’œuvre est élevé. Les matériaux sont très difficilement disponibles aujourd’hui. Ces murs doivent être sécurisés, pérennisés.
Les services du patrimoine du conseil général avec ses archéologues pourraient faire l’archéologie du bati afin de déterminer des typologies des murs et à partir de là proposer un cahier des charges en fonction des objectifs ….

L’ouverture du site est une nécessité : ce patrimoine est un bien commun. Cela pose un problème de gestion du site : détérioration, vols, piétinement, dérangement des riverains .

Activités et aménagement de la zone « naturelle » des murs à pêches.
Tout d’abord il faut maintenir et assurer la relève des activités horticoles actuelles.
maintenir les jardin cultivés existant (familiaux et privés)
conserver les associations actuelles implantées dans le site.

Le site des murs à pêches et ses nombreux différents clos, son aspect labyrinthique doit accueillir des jardins et des activités de différentes natures.
Des portions dédiées à des appels à projet : avec des espaces pour une année, 5 ans 10 ans
Des portions dédiées à la gestion de la friche.

Des portions dédiées aux loisirs (promenade, parcours santé, une portion arboriculture
Des portions dédiées à la maçonnerie.

Des portions dédiées aux jardins, familiaux, partagés, d’aventure, à thème, d’exposition.

Des portions dédiées aux spectacles de plein air

Des portions dédiées au maraichage : un animateur -maraicher pourrait cultiver pour une AMAP et animer un centre d’information, de formation et de ressources pour les jardiniers familiaux, jardiniers privés, de balcon, de bas d’immeubles, des jardins partagés dans la ville et en rapport avec les services des espaces verts.

Il faudra mettre en place des cheminements doux piétons, vélos, et ne pas créer de nouvelles voies voiture et minimiser la place de la voiture dans la zone « naturelle ». Des promontoires devront permettre de contempler le paysage. Ces cheminements peuvent être réalisés rapidement.

Une structure de gestion et d’animation du site : étudier la possibilité d’une coopérative d’intérêt collectif.

Le ru Gobétue a été canalisé et son bassin d’approvisionnement perturbé par la mise en place de la bretelle d’autoroute. Nous proposons sa réouverture, sa dépollution, le rétablissement de sa continuité et la mise en valeur de son écosystème. La dépollution des nappes phréatiques doit être assurée ainsi que la restauration des nombreux puits.
Concernant le stade nautique, plutôt qu’une grande surface d’eau, nous proposons une succession de baignades d’été dans les murs à pêches et hors murs à pêches approvisionnées avec les eaux de pluie. L’hiver elles pourraient être sécurisées. Ces baignades pourraient profiter aux nombreux montreuillois qui ne partent pas en vacances.

A propos des modalités d’aménagement du site :

Une installation progressive du site : Il faut faire attention à ce que le chantier d’aménagement ne soit invivable pour les habitants du site. contre ex : du centre ville.

Publicités

5 Responses to “Les écoquartiers”


  1. 1 Hénault Rolland 6 février 2009 à 9 h 14 min

    Bonjour,

    Bien qu’habitant le centre de la France je m’intéresse beaucoup au patrimoine écologique de l’Ile de France (j’ai un domicile à Conflans Ste Honorine, avec mes enfants.
    La pêche, et spécialement la « pêche de vigne » était très présente dans la vigne familiale, près d’Issoudun (36) La production était importante et consommée sur place.
    Il y a quelques années, j’ai appris l’existence des « Vignerons Franciliens » et j’ai pu, même si cette association poursuit des objectifs différents, assister à plusieurs conférences-dégustations. Je trouve cette expérience très utile pour l’avenir.
    Se souvenir des saveurs des fruits abandonnés aujourd’hui pour des erzats de fruits, c’est se souvenir de la saveur de la vie ancienne sans être pour autant réactionnaire. Au contraire c’est l’avenir!
    Je suis donc solidaire de tout ce que vous faites, et persuadé que ces initiatives gagnent du terrain.
    Bravo et continuez…sans mon aide physique, je vieillis et surtout j’ai moins d’occasions d’aller à Paris, ou à Montreuil.
    Rolland Hénault

  2. 2 map 6 février 2009 à 10 h 01 min

    Merci pour vos encouragements
    Il faudra venir le dimanche 23 août pour goûter une grosse mignonne c’est la variété de Montreuil cultivée dés le 18 siecle.
    Je vous assure au goût incomparable.
    Alors au mois d’août.
    Pascal Mage

  3. 3 kerloen 8 juin 2010 à 15 h 25 min

    Battez vous pour un futur possible, personne d’autre ne le fera…
    http://0z.fr/CrG-Q

  4. 4 Anibé 11 juillet 2010 à 18 h 56 min

    J’ai ouï dire que vous étiez entrés dans le réseau Rempart et que donc il y avait possibilité pour des volontaires de faire des « chantiers » de restauration aux Murs à pêches.
    Je pense qu’il faut diffuser cette information car cela peut vous aider à avancer plus efficacement (dur dur le financement des actions efficaces pour la « culture populaire »…)
    Bonne route à votre oeuvre
    J’ai énormément entendu parler de vous avec beaucoup de chaleur, et j’espère avoir l’occasion de vous rendre visite en août.

    Cordialement
    Anibé

  5. 5 P. V. 25 août 2010 à 18 h 17 min

    Bonjour,
    suis très interessé par toutes vos activités et publications au sujet des Murs à Pêches, merci de bien vouloir m’informer de toute nouvelle parution sur votre site.
    Bien qu’étant Montreuillois depuis plus de 10 ans , j’ai découvert les Murs à Pêches la semaine dernière lors d’un jogging ou je suis sorti du parc Montreau pour voir ailleurs…
    Cet endroit est incroyable et magique, un vrai coin de campagne en pleine ville.
    Suis impatient de voir tous ces beaux projets se concrétiser et souhaite donc en savoir plus sur vos activités.
    Cordialement
    P.V.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s





%d blogueurs aiment cette page :