filets

hist0

Histoire de pêches

Les horticulteurs experts de Montreuil étaient capables de produire de belles et bonnes pêches de plus de 400 grammes. Leurs fruits étaient servis à la table des gouvernants de l’époque comme le Tsar, la reine d’Angleterre ou le roi Louis XIV.
« Notez que sous Louis XIV, son grand jardinier La Quintinie, créateur à Versailles du Potager du roi, vint à Montreuil pour y recruter des spécialistes déjà réputés pour soigner les pêchers. »
Notre Production Fruitière – Louis Aubin

filets

hist1
Le palissage à la loque

(Originaire de Bagnolet ou de Montreuil), le palissage se fait avec des loques et des clous ; les loques se font avec des bandes de vieilles étoffes (…). Le clou se place sur les deux extrémités de la loque de manière que la branche ne soit pas trop serrée.
Les Murs de Montreuil – Jean Mozard

L’orientation des murs était parfaitement calculée pour tenir compte de la pente et de l’ensoleillement ; ils emmagasinaient la chaleur dans la journée pour la restituer aux fruits et aux arbres durant la nuit.

filets

hist2c

Les pêchers nés à Montreuil

Nous citerons :
« Alexis Lepère » obtenue en 1876 par Alexis Lepère Fils. Le fruit est gros, très coloré avec des marbrures carminées (…), la chair est exquise (…), l’arbre est vigoureux et fertile (…).
« Arthur Chevreau », obtenue vers 1900 par Arthur Chevreau, mûrit fin septembre.
« Belle Beausse », obtenue par Joseph Beausse, mûrit la première quinzaine de septembre.
« Belle Henri Pinault », obtenue par Gustave Guyot, présentée en 1881, il la dédia à son ami Henri Pinault.

Et encore, « Belle Impérial », « Bonouvrier », « Bourdine », « Galande », « Grosse Mignonne », « France », « Madame Aubin », « Octave Opoix », « Vilmorin ».
Les Pêches de Montreuil – Louis Aubin

Les pêchers étaient greffés notamment sur des amandiers.

filets

hist3

L’évolution

La pêche, du Latin persiva serait originaire d’Asie.

A partir du 16ème siècle, les murs à pêches se sont étendus peu à peu sur Montreuil.
Vers 1825 la récolte atteint quinze millions de pêches produites sur six cents kilomètres de murs.

A la fin du 19ème siècle, la grande époque de Montreuil aux pêches est terminée car les chemins de fer permettent aux pêches de Provence d’arriver à Paris avant la maturité des pêches de Montreuil.

filets

hist4
Origine des murs

Voici comment l’Abbé Schabol explique l’origine des murs : à l’occasion d’un héritage, on a construit des murs pour séparer les parcelles des héritiers et alors on s’aperçut …

« Ce fut alors qu’on s’aperçut que dans les quatre quartiers du dernier défunt où chacun s’était fait clore, les pêches venoient mieux, grossissoient davantage, mûrissoient plus vite et voient plus de couleur et de goût que les autres, qu’aussi les arbres profitoient bien autrement, geloient moins tous les ans et que tout ce qu’on avoit planté dans le reste de chaque carré étoit plus hâtif, on fit par la suite, a dessin et de propos délibéré, des murs pour couper le terrein en tous les sens, comme il est aujourd’hui d’un usage à Montreuil ».
L. Schabol – journal économique 1755

filets

hist5
L’orientation des murs

« Les cultivateurs de Montreuil construisent leurs murs avec le plus de légèreté et le moins de frais qu’il est possible. Ils ne donnent, à la base, qu’environ vingt pouces de largeur, et au sommet qu’un pied (…). Les deux ou trois pieds du sommet sont faits avec des débris de vieux plâtre ; ils couronnent ces murs par un chaperon, avec une saillie de quatre pouces ».
Jean Mozard (1814)

L’orientation « nord-sud » donnée à la plupart des murs (…) permettait à chaque mur d’avoir deux surfaces utilisables, successivement ensoleillées le matin jusqu’à midi pour le côté est, de ce fait appelé « Levant », l’après-midi pour l’autre côté, face à l’ouest, appelé « Couchant ».
Notre Production Fruitière – Louis Aubin

filets





%d blogueurs aiment cette page :